Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

Films sur l'écologie : le top 5 d'Oriane et Nina

Oriane Amstoutz
Publié le 21 Avril 2021
J’ai testé pour vous
Partager :

Chez Le Kaba, nous aimons partager nos coups de coeur, ce qui nous marque et nous permet d’avancer. Les films sont un vecteur puissant de mobilisation, d'inspiration. Des passeurs de messages qui participent à notre vision du monde, à critiquer ce qui est et à imaginer ce qui pourrait être.
Nina et Oriane nous partage leurs 5 films fétiches.

photo nature

Certains films restent mythiques par les messages qu’ils portent, parfois ils permettent d'appréhender les choses sous un autre angle, de tourner à la dérision notre société actuelle ou de mettre en scène nos pires cauchemars. Souvent ils nous font réfléchir mais surtout nous transportent, nous permettent de nous plonger le temps d’un instant dans un autre univers et de se laisser guider par des histoires. Voici donc notre sélection de films écolos pour s'imprégner d’écologie tout en passant un bon moment.

Okja de Bong Joon-Ho, 2017

OGM et cochons géants

affiche de Ojka

Lorsque Okja un cochon OMG devient assez gros pour être commercialisé, la petite fille qui l’a vu grandir refuse de laisser l'entreprise qui l’a créé l’emmener. Elle part alors dans une aventure pour le retrouver et le sauver, aidée par des activistes environnementaux qui cherchent à lutter contre cette industrie. Sans avoir directement un message antispéciste et pro-vegan, ce film montre, à travers la relation entre Okja et la petite fille, des sujets très sérieux mais toujours avec une touche d’humour et une vision enfantine. Les gentils comme les méchants ont leurs défauts et c’est toujours avec subtilité que l’on est transporté dans cette aventure hors du commun.
Avec Tilda Swinton, Ahn Seo-Hyun, Paul Dano et Jake Gyllenhaal

La belle verte, Coline Serreau, 1996

La comédie écolo de référence

Affiche de La belle verte

Sur une autre planète, les habitants vivent évolués et heureux en harmonie entre eux et avec leur environnement. Chaque année, ils décident d’envoyer l'un des leurs découvrir une autre planète. Mais depuis 200 ans, personne ne veut aller sur terre. Mia se dévoue avec pour mission de faire un rapport sur l’évolution de terriens. Sa découverte de notre monde moderne plein de candeur et d’innocence fait réfléchir sur l’absurdité de certains aspects de nos modes de vie. Sans jamais culpabiliser mais avec une certaine innocence, le film invite à repenser notre modernité et notre confort. 
Avec Vincent Lindon, Coline Serreau et Marion Cotillard.

Le vent tourne, Bettina Oberli, 2019

Le retour à la terre

Ce film réalisé par la jeune réalisatrice belge Bettina Oberli nous propose une réflexion idéologique sur l’écologie. Il dresse le portrait d’une jeune femme d’aujourd’hui tiraillée entre son amour de la nature et son envie de retrouver la ville. Pauline, incarnée par Mélanie Thierry, vit dans une ferme alimentée par une éolienne et s’occupe de ses bêtes dans le respect de la nature. Un été sec et meurtrier s’abat sur son petit bout de terre et lui fait remettre en question son engagement pour la nature. Un film utopiste, généreux et sincère.
Avec Mélanie Thierry et Pierre Deladonchamps.

Affiche de Le vent tourne

Soleil vert, Richard Fleischer, 1974

L’anticipation qui n’a pas pris une ride

Dans le New York surpeuplé de 2022, la nourriture telle que nous la connaissons manque, les gens vivent entassés dans des appartements surpeuplés, se nourrissent de Soylent, une denrée industrielle distribuée à la population, dans une atmosphère étouffante et sale. Seuls quelques privilégiés ont encore accès à de la confiture, un morceau de viande ou une douche chaude et vivent dans des appartements spacieux. Suite à la mort suspecte de Simonson, un homme haut placé, le policier Thorn se lance dans une enquête qui va le mener à découvrir la composition de Soleil Vert (soylent Green). Un film d’anticipation classique du Nouvel Hollywood, avec une esthétique unique, des effets spéciaux caractéristiques de l’époque et un message fort dans une intrigue bien ficelée. Malgré son âge, le film à bien vieilli, la conception dystopique  et le message écolo restent toujours d’actualité.
Avec Charton Heston, Edward. G. Robinson, Leigh Taylor-Young, Chuck Connors.

Affiche de Soleil vert

Honeyland, Tamara Kotevska et Ljubomir Stefanov, 2019

Hymne à l’agriculture traditionnelle

Nommé pour deux Oscars et primé par le festival Sundance, le film Honeyland ne laisse pas indifférent. Il nous invite à parcourir les paysages désertiques de Macédoine pour y rencontrer les derniers apiculteurs traditionnels qui y récoltent le miel des montagnes. Ce récit authentique démontre que la nature peut parfois être sans pitié et raconte la lutte de ces familles pour pour la survie de leur foyer. La photographie est sublime, les personnages sont touchants, et la morale est intéressante… L’homme n’est que de passage sur la Terre et la nature, les abeilles, les ruches qui l’ont précédé, le succèderont.
Avec Hatidze Muratova, Nazife Muratova et Hussein Sa.

Affiche de Honeyland

Partager cet article :
Vous aimerez peut-être