Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

Donnez une seconde vie à vos appareils électroniques et électroménagers avec Envie !

Oriane Amstoutz
Publié le 02 Août 2021
Modifié le 6 août 2021
Les décryptages
personnel envie

Qui ne s’est jamais retrouvé les bras ballants devant son sèche-linge en panne ou un grille-pain qui a rendu l’âme ? Réparer, racheter neuf, aller à la déchetterie déposer le matériel usagé ? Difficile de savoir quelle est la bonne option.
Pourtant des solutions existent pour réparer ou recycler les appareils électriques cassés. Parmi elles : Envie, une association à l’impact à la fois social et environnemental ! Le Kaba s’est entretenu avec Amaury Grenot, directeur d’Envie Strasbourg, pour en savoir plus sur la fin de vie et la réparation des appareils de notre quotidien.

Le Kaba : Bonjour Amaury.  Pour commencer, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Envie et qui peut faire appel à vous ? 

Amaury Grenot : Envie est une entreprise d’insertion par l'emploi, centrée sur le secteur de l’occasion et du reconditionnement des appareils électriques et électroniques. C’est une association à but non lucratif. Le but est vraiment de participer à l’insertion des personnes éloignées de l'emploi tout en menant une activité qui soit bénéfique pour l’économie locale mais surtout pour la planète. 
Chez Envie, on récupère des appareils éléctrodomestique qui ne fonctionnent plus. On les répare, on les reconditionne avant de les revendre à des prix très abordables, pour que tout le monde puisse avoir accès à des appareils de qualité. 
En fait, Envie est vraiment centrée autour des valeurs sociales, environnementales et économiques. C’est un réseau avec plusieurs antennes en France, ce qui permet de développer une économie très locale, de vendre des produits jusqu’à 50% moins cher que du neuf et de maîtriser de bout en bout la gestion des déchets. 

Le Kaba: D'où proviennent ces déchets électroménagers que vous récupérez ? 

A.G. : Pour la plupart, ils proviennent de déchetteries. Nous récupérons ainsi environ 11 000 tonnes de matériel par an rien qu’en Alsace. Une autre partie nous est donnée par les distributeurs généralistes et spécialisés, type Darty, Auchant ou Leroy Merlin qui ont l’obligation de récupérer les appareils usagés de leurs clients, avec les reprises gratuites “1 pour 1”.. Et enfin, la dernière partie du matériel vient des particuliers. C’est là que c’est le plus intéressant pour nous, car ce sont les appareils qui ont le plus de chance d’être réparés et revendus en matériel reconditionné.
Petite parenthèse sur le reconditionné et l’occasion. L’occasion c’est tout ce que vous pouvez trouver en seconde main, sur des marketplace de particulier à particulier, sans qu’il y ait eu de réparation ou de changement de pièce. Rien ne garantit la durée de vie ou la fiabilité du produit. Un produit reconditionné, au contraire, est démonté, analysé et réparé pour vérifier chaque élément selon une liste de critères précis. L’appareil reconditionné sera donc remis à neuf avec un gage de qualité. C’est pourquoi il y a une garantie commerciale d’un an chez Envie. Comme cela, vous êtes sûr.e que nos produits reconditionnés sont fiables !


Le Kaba : C'est quoi le parcours d'un objet qui arrive chez Envie ?
A.G. : Il y a différents parcours selon l’état des objets que l’on récupère. Soit l’appareil peut être réparé, il est alors reconditionné et aura une seconde vie auprès d’une nouvelle famille ; soit il est trop abîmé ou la réparation coûterait trop cher, dans ce cas il est démonté et recyclé.
Envie est le premier acteur de la logistique des déchets ménagers en France. Nous avons plusieurs centres de traitement en France, spécialisés dans le démantèlement des gros équipements froids, gros équipements hors froids, petits équipements ou des écrans par exemple, car ces déchets contiennent des gaz et substances polluantes, il faut donc faire très attention lors de leur recyclage, pour ne pas générer de pollutions. 

Le Kaba : Envie a une finalité environnementale, mais pas seulement. L’association a aussi un objectif social. Pouvez nous en dire plus ? 

A.G. : En effet, acheter un produit reconditionné ou seconde main est bénéfique pour l'environnement. C'est moins de matières premières et moins d’énergie utilisées, et des déchets évités, ce qui n’est pas négligeable ! Si en plus votre achat permet à un organisme d’utilité sociale comme Envie de se développer c’est encore mieux. Envie permet chaque année à des personnes éloignées de l’emploi, que ce soit des chômeurs de longue date, des jeunes au RSA, ou des primo-arrivants d’avoir une formation et un accompagnement vers le marché du travail. Il y a 70% de personnes en insertion qui travaillent chez nous. C’est ce qui fait l'essence d’Envie : quand vous achetez un produit chez nous, vous savez que vous participez à un projet social et à changer la vie d’individus !

Le Kaba : Concrètement, comment les consommateurs peuvent-ils déposer leurs déchets chez Envie ? Ou bien se procurer des appareils reconditionnés ? 

A.G : C’est très simple. Vous pouvez simplement déposer vos appareils dans l’un des magasins du réseau Envie, vous pouvez trouver le magasin le plus proche de chez vous sur notre site internet, il y a plus de 52 établissements en France. Vous pouvez aussi faire réparer vos appareils défectueux, ceux sous garantie ou tout appareil même s'ils ne viennent pas de chez nous. Nos ateliers de réparation et de dépannage sont ouverts à tous, on y traite une vingtaine de dossiers par jour. 
Pour acheter du matériel chez nous, vous pouvez aussi vous rendre en boutique ou bien commander en ligne. Nous avons notre propre site internet ou bien sommes aussi présent sur le site de e-commerce Label Emaüs
Nous avons notamment développé un service de reconditionnement de téléphone, vous pouvez trouver des appareils à des prix cassés, surtout de petites marques et commander sur le site internet. Nous travaillons aussi des pièces détachées dans nos magasins que vous pourrez retrouver en ligne dès début août aussi trouver en ligne. 
Et finalement, depuis peu nous réparons des dispositifs médicaux, qui sont remis en état d’usage et garantis 2 ans. Aujourd’hui la sécurité sociale ne prend en charge que du matériel médical neuf, alors que beaucoup de ces objets sont en parfait état une fois que les personnes n’en ont plus besoin. Écologiquement c’est très contestable, c’est des ressources gaspillées alors que des appareils ne demandent qu’à trouver repreneur !

Le Kaba : Un dernier conseil pour nos consommateurs responsables ? 

A.G. : Si je devais donner un conseil, ce serait de rester curieux. Se questionner et se renseigner sur l’origine et la fabrication des produits. Savoir quelles sont les personnes qui sont derrière les produits que vous avez, mais aussi savoir où finissent les déchets, comment est gérée la fin de vie de votre appareil. Pas besoin d’être un expert de l’écologie pour bien consommer, il suffit d’être curieux !

Partager cet article :

Vous aimerez peut-être

Comment devenir un.e pro du recyclage ?
product pic
Appareils reconditionnés : la solution pour limiter l’impact du numérique ?
product pic
3 façons de faire réparer son vélo
product pic
High-tech : Et si on achetait “reconditionné” plutôt que neuf ?
product pic
Newsletter
Inscrivez-vous !
Je m'abonne