Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

7 gestes pour réduire la pollution numérique

Eloïse Baufreton
Publié le 10 Mai 2021
Les décryptages

Smartphone, tablette, télévision,… font partie de nos vies quotidiennes. Plus de 90% des français possèdent un téléphone portable ! On ne s’imagine plus vivre sans, mais il serait tout de même temps de se pencher sur leur impact sur la planète. Car, même invisibles, l’émission et le stockage de ces milliards de données polluent terriblement.
Le Kaba vous explique pourquoi et comment adopter des gestes simples pour réduire cette pollution numérique.

Crédits : Unsplash - Taylor Vick

"La pollution numérique désigne toutes les formes de pollution engendrées par les nouvelles technologies : émissions de gaz à effet de serre, pollution chimique, érosion de la biodiversité, production de déchets électroniques. "

-Définition de Greenpeace1

Vous avez peut-être déjà eu des maux de tête après avoir passé la journée devant votre écran ou des difficultés à vous endormir après une soirée Netflix ? C’est normal : ce sont les effets les plus courants du numérique sur notre santé. Les enfants sont aussi souvent touchés : manque de concentration, impatience ou énervement. Il est d’ailleurs recommandé d’éviter les écrans jusqu’à 6 ans.

On entend souvent parler des effets du numérique sur notre santé mais saviez-vous qu’ils ont aussi un réel impact sur l’environnement ? Et oui, envoyer des mails, regarder sa série préférée ou encore chercher la recette du risotto de grand-mère sur internet, ça pollue ! On pourrait penser que passer à un système dématérialisé permettrait d’éviter la création de matière et de CO2, mais attention “scoop” : ce n’est pas le cas. Toutes les données que nous produisons ont besoin d’être stockées dans des centres de données (data center). Ces data center nécessitent beaucoup d’espace pour être installés, beaucoup de matériel, d'électricité et d’entretien pour fonctionner. Comme toutes les machines informatiques, ils produisent de la chaleur et doivent être refroidis, ce qui demande encore plus d’électricité. Pour vous donner une idée, Peter Gross, du New York Times précise qu’“un seul Data Center peut consommer plus d’énergie qu’une ville américaine de taille moyenne”. Or, aujourd’hui,on dénombre plus de 8 millions de data-center.1😱
53% des gaz à effet de serre générés par le numérique sont donc dus à ces data center et aux infrastructures de réseaux. Le reste étant produit par les équipements des consommateurs2. Des chiffres plutôt alarmants… Alors, peut-on agir à notre échelle pour réduire cette pollution numérique ?

Et la réponse est… oui ! Des solutions simples et efficaces existent pour diminuer son empreinte carbone numérique individuelle ! Voici 7 gestes simples à mettre en pratique :

1.Vider sa messagerie

Et oui, même les emails polluent ! Il faut donc trier aussi souvent que possible. Pour cela, vous pouvez faire le tri vous-même en supprimant les mails qui n’ont pas d’importance, qui ne sont plus d’actualité et vous désinscrire des newsletters que vous n’ouvrez jamais. Il existe aussi des logiciels comme Cleanfox qui trie vos mails, newsletter et spam pour vous laisser choisir ensuite si oui ou non vous souhaitez les supprimer.

Un email équivaut à 4g de CO2, 65 emails envoyés représentent la même quantité de CO2 qu’un kilomètre en voiture. Un email avec pièces jointes peut représenter jusqu’à 50g de CO2.


Crédits : Unsplash - Yogas Design

2.Utiliser un moteur de recherche “vert”

Pour réduire votre impact numérique, vous pouvez opter pour un moteur de recherche qui compense le CO2 émis pour chaque recherche comme Ecosia, Liloo ou Qwant.

3.Se connecter sur la Wifi plutôt que la 3G/4G/5G

Votre connexion ADSL consomme 20 fois moins que les données cellulaires. Donc, dès que vous êtes à  proximité d’une box, basculez sur la wifi !

4.Acheter reconditionné ou essayer de réparer

Les appareils électroniques sont polluants lors de leur fabrication, mais aussi en fin de vie. En effet, composés de métaux et terres rares mélangés à de la céramique ou du plastique, les petits éléments sont rarement recyclés car trop complexes à trier. En optant pour un smartphone ou un ordinateur reconditionné, vous évitez la production d’un appareil neuf. C’est un super geste vert !

5.Ne pas laisser ses appareils en veille

En effet, les appareils en veille continuent de consommer de l’électricité. Préférez donc les éteindre et les débrancher s’ils ont fini de charger. Si vous n’utilisez pas votre box la nuit, débranchez-la. Elle consomme autant qu’un grand réfrigérateur !

6.Réduire sa consommation de vidéo haute définition

Adepte de Netflix et compagnie ? Baissez la définition de la vidéo quand c’est possible car une haute définition consomme bien plus. Essayez aussi de télécharger le contenu quand c’est possible (légalement) plutôt que de le regarder en streaming.

7.Limiter le nombre d'onglets ouverts dans le navigateur

Un onglet ouvert consomme de l'énergie même s'il n'est pas consulté. Préférez le mettre dans vos favoris ou le retrouver dans votre historique.

Qu’en est-il du télétravail ?

Suivez les conseils donnés précédemment et vous pouvez également essayer de limiter les appels en visio pour préférer des appels audio, qui consomment moins d’énergie. De plus, privilégiez les SMS pour une réponse rapide à un mail qui ne nécessiterait qu’un “merci” ou un “d’accord” par exemple.

Avez-vous d’autres conseils pour limiter notre empreinte carbone numérique ? Faites-nous-en part sur  Instagram et Facebook.

Partager cet article :

Vous aimerez peut-être

Coques de téléphone portable écolos : le top 3 du Kaba !
product pic
Documentaires sur l'écologie : le top 5 de Nina
product pic
Enjeux environnementaux et culpabilité : comment relativiser ?
product pic
Newsletter
Inscrivez-vous !
Je m'abonne