logo

Faut-il boycotter les soldes?

Nina Saccani
Nina Saccani
Publié le 30 Juin 2021
Les décryptages

3-2-1-Go ! La chasse aux soldes est ouverte. Les boutiques arborent des panneaux rouges géants aux pourcentages luminescents. Les portants se bousculent à l’entrée. Des marquages au sol indiquent le sens de circulation, prêts à se faire piétiner à l’ouverture des portes, dès le mercredi 30 juin. 

Vous laisserez vous emporter par cette frénésie d’achats de vêtements à prix cassés ? 
Le Kaba vous lance le défi d’y résister !

vitrine de magasin en soldes


La Fast-Fashion, un désastre socio-environnemental

À rebours de la mode éthique, la fast-fashion se caractérise par le renouvellement régulier de ses collections et ses prix attractifs. Pour les géants de la mode, les soldes sont une occasion de liquider les stocks invendus ou hors saison, mais pas que ! Elles sont aussi un excellent argument d’achat. D’après We Dress Fair, elles représenteraient à elles seules 50% du chiffre d’affaires des marques. Une partie des collections serait même prévue uniquement en prévision des soldes… 

L’impact de la surproduction de vêtements sur l’environnement 

L’empreinte carbone du secteur de la mode est estimée à 1,2 milliard de tonnes de CO2, soit 2 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde1. Selon une étude publiée par l’Oxfam, l’industrie textile serait également la troisième plus grosse consommatrice d’eau potable. Émissions de gaz à effet de serre, extraction de ressources non-renouvelables, exploitation des salariés, enfouissement ou incinération sans recyclage, la Fast Fashion est un fléau pour notre planète. Une étude récente révèle que 92% des microplastiques trouvés dans l’Arctique proviendraient de microfibres textiles2. Ce sont les traces laissées par une économie avec laquelle nous avons vécu pendant des décennies.

Qu’est-ce qui se cache derrière un prix au rabais ?

En plus de l’impact environnemental, les soldes ont de lourdes conséquences sociales. Pour se faire une place dans la guerre des prix, les marques mettent la pression sur leurs fournisseurs. À titre d’exemple, au Bangladesh, deuxième fournisseur textile de l’Europe, un ouvrier est payé 20 centimes de l’heure3. Un salaire dérisoire, qui permet aux marques de dégager une marge même avec un prix de vente très bas.

La mode, en crise de conscience

L’industrie du textile repose sur un modèle économique linéaire. Des ressources non renouvelables sont extraites pour produire des vêtements, qui, une fois passés de mode, sont envoyés en décharge ou incinérés. Extraire, fabriquer, consommer et jeter. Un mode de consommation simple, qui laisse derrière lui des volumes de déchets considérables.
Heureusement, face à l’urgence climatique, des nouveaux modèles voient le jour. 

Vers une production raisonnée 

Depuis quelques années, on voit éclore des petites marques engagées qui aspirent à une production raisonnée et à un mode d'approvisionnement mieux contrôlé. Avec la volonté de réduire les quantités produites, ces marques ont décidé de ne produire qu'une fois la commande passée. Produire à la demande permet d’éviter de mettre sur le marché des quantités de vêtements qui ne trouvent pas preneur et donc de limiter le gaspillage. Les jeunes labels français Asphalte, Réuni et Adapta,  pour ne citer que quelques exemples, ont pris le pari de fabriquer des pièces uniquement à la demande. 

D’autres marques encore, comme Les Récupérables, Polère, ou encore Noyoco ont fait le choix de s’inscrire dans une économie circulaire. Leur objectif ? Produire des vêtements de manière durable, à partir de matières recyclées, dans le but de limiter la consommation des ressources et la production de déchets textiles. Aujourd’hui, 60 à 100% de leurs collections sont issus de surplus de production.

Faut-il boycotter les soldes ?

Face à la déferlante de promotions, certaines enseignes, notamment le détaillant Bonne Gueule, ont choisi de s’opposer au mouvement. Pas de soldes, aucune réduction ponctuelle, jamais d'offres exceptionnelles… Depuis la campagne Make the Friday Green Again lancée par Faguo en 2019, plusieurs centaines d’entreprises choisissent tous les ans de boycotter le Black Friday4. De plus en plus d’acteurs prennent le contre-pied en mettant en œuvre des actions solidaires pour lutter contre la surconsommation.

Au delà du boycott, des solutions existent pour diminuer l'empreinte écologique de notre dressing.

Chacun de nous peut agir pour réduire son empreinte sur l’environnement. D’abord en s’informant, ensuite en effectuant des achats en toute conscience.

Alors, toujours tentés par les soldes ?

post instagram de la marque Faguo sur le Black Friday


Les 4 principes à retenir pour une mode plus responsable : 

  • Faire le point sur son dressing et sur ses besoins réels. En ai-je vraiment besoin? Laissez reposer et patientez quelques jours avant de vous décider à acheter. Vous verrez, si c’était un coup de coeur passager, il sera vite oublié.
  • Tenter de trouver l’équivalent en seconde-main. Une robe salopette en velours côtelé vous a fait de l'œil de vitrine? Il y a de fortes chances que vous en trouviez une copie conforme sur Vinted. Il suffit de rentrer ses critères et d’y insérer les mots clefs pour préciser votre recherche et le tour est joué! Et si vous ne l’avez encore jamais fait, allez faire un petit tour dans un dépôt vente. Ces cavernes d'Ali Baba regorgent d’alternatives séduisantes et à prix minis. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre comparatif des sites de vêtements d’occasion.
  • Privilégier les marques éco-responsables. Vous recherchez un t-shirt, un jean, une paire de basket conçus dans des conditions respectueuses pour l’homme et l’environnement ? Jetez un coup d'œil aux comparatifs en ligne sur Le Kaba !
  • Prendre soin de ses vêtements pour les faire durer. Entretenir ses vêtements c’est aussi prendre soin de l’environnement. Alors quels sont ces secrets d’entretien pour une garde-robe qui dure? Espacer les machines, minimiser l’impact écologique des lavages en choisissant la bonne température, sécher à l’air libre, ranger ses vêtements avec soin et bien les trier. Toutes ces bonnes pratiques concourent à allonger la durée de vie de vos vêtements.

(1) source Green Peace
(3) source We Dress Fair
(4) source BBC
Voir les commentaires
Partager cet article :
0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !
Vous aimerez aussi
voitures-electriques-la-fausse-bonne-idee
Voitures électriques : la fausse bonne idée ?
la-marque-en-moins-nettoyer-mieux-avec-moins
La marque en moins, nettoyer mieux avec “moins”
un-sapin-de-noel-eco-responsable-est-ce-vraiment-possible
Un sapin de Noël éco-responsable : est-ce vraiment possible ?
5-recettes-de-plats-maison-pour-chiens-et-chats
5 recettes de plats maison pour chiens et chats
Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !