logo
algolia-logo

Les litières écologiques pour chat

Blandine Janin-Reynaud
Blandine Janin-Reynaud
Publié le 13 Décembre 2021
Les gestes verts
Voir les commentaires
empty heart

Petit problème de maths : soit une population féline française de 15 millions d’individus1. Chaque matou utilise 33 kg de litière par an2. Calculez le poids de déchets souillés d’excréments ainsi obtenu. Vous avez la réponse ? Oui, près de 500 millions de tonnes par an de litières sont susceptibles de terminer à la poubelle. Des bien grandes montagnes pour un si petit animal ! Mais alors, votre doux compagnon à quatre pattes est-il compatible avec votre démarche zéro déchet ? Existe-t-il des litières écolo ? Le Kaba vous présente toutes les solutions envisageables et adaptées aux coussinets les plus exigeants !

Litière pour chat

©Anna Kumpan

La litière minérale : à bannir

Les litières minérales sont constituées de gravier, de quartz, de dérivés de sable ou d'argile. Elles ont l'avantage d’être bon marché et de posséder de bonnes propriétés absorbantes. En revanche, leur bilan écologique est désastreux : elles sont très lourdes à transporter, non biodégradables et proviennent de ressources non renouvelables. Elles peuvent être blanchies ou parfumées ce qui n’est pas particulièrement sain. 

D’un point de vue santé, elles dégagent de la poussière et peuvent provoquer des difficultés respiratoires pour les animaux et même aux humains particulièrement sensibles. En effet, une étude menée par le laboratoire du centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon a conclu qu’inhaler des poussières de litière pour chat pourrait aggraver les pathologies inflammatoires pulmonaires. Évitez-les donc autant que possible. 

Les litières pour chat écologiques du commerce : privilégier l’origine végétale

Légères, biodégradables, renouvelables et non toxiques, les matières végétales ont tout pour plaire. Ces litières sont à base de paille, de papier recyclé ou encore de fibres de bois. Elles peuvent être agglomérantes. La matière souillée est ainsi facile à récupérer ce qui est économique et évite le gaspillage. On en trouve en magasin bio, en grandes surfaces, ou encore en ligne chez Greenweez par exemple ou sur des sites spécialisés.
Testez différents matériaux : votre chat saura, comme toujours, vous signifier ce qu’il préfère !

Fabriquer sa litière pour chat

Une solution écologique et économique consiste à détourner des matériaux bruts ou des déchets végétaux pour les utiliser à la place de la litière :

La litière en granulés de bois (pellets) :
Les granulés de bois utilisés pour les poêles à pellets ressemblent à s’y méprendre à ceux vendus au rayon animalerie. Ils sont en revanche beaucoup, beaucoup moins chers et peuvent être achetés en gros conditionnement, voire en vrac ! Ils sont non toxiques, absorbants et  ne génèrent ni poussière ni humidité. Surtout, les chats apprécient en général leur texture douce ! 

La litière de sciure de bois :
Si vous avez une scierie pas loin de chez vous, pourquoi ne pas demander à récupérer de la sciure pour votre matou ? Vous pouvez aussi vous procurer, pour une somme très modique et en grande quantité, de la sciure de bois auprès des vendeurs de matériel pour toilettes sèches. La sciure est légère et absorbante. En revanche, elle ne neutralise pas les odeurs et demande à être changée fréquemment.

Pellets de bois

©Mrdidg-Pixabay

La litière en lin, riz ou maïs :
Si vous habitez à la campagne, cherchez autour de vous du lin broyé (en Normandie), de la balle de riz (en Camargue), des rafles de maïs ou toute autre céréale (partout ailleurs). Ces déchets végétaux, gratuits et écolo, feront très bien l’affaire ! 
Bon à savoir : pour éviter les mauvaises odeurs, inutiles d’acheter des désodorisants coûteux et toxiques : tapisser simplement le fond de la caisse propre de votre chat d’une fine couche de bicarbonate de soude avant de la recouvrir de litière. Le bicarbonate de soude est antibactérien et très efficace.

La litière pour chat est-elle compostable ?

Oui et non. La litière végétale est effectivement biodégradable. Quant aux déjections, ce sont des matières organiques. En revanche, les excréments félins peuvent notamment véhiculer le parasite de la toxoplasmose qui survit jusqu’à 1 an dans la nature. Le principe de précaution s’impose donc. Si vous possédez un potager, séparez la litière usagée de votre compost habituel et laissez-la mûrir au moins un an et demi. Vous pourrez ensuite l’utiliser sur un sol non destiné aux cultures maraîchères. Utiliser un activateur de compost permettra d’améliorer le processus.
Bon à savoir : les collectivités territoriales ayant déjà mis en place la collecte des biodéchets acceptent les litières d’origine végétale. Un bel espoir pour l’avenir puisque cette collecte sera généralisée en 2024 ! 

Peut-on jeter la litière aux toilettes ?

Chat qui mange

©Felice Wolke

Certaines marques de litières naturelles affirment qu’elles peuvent être jetées aux toilettes. Cela reste néanmoins fortement déconseillé par les collectivités publiques. Le Centre d’information sur l’eau estime que la litière « risque de boucher les canalisations, d’obstruer les grilles de filtrage, de créer des débordements et de polluer la nature. »

Habituer son chat à faire ses besoins dehors

C’est bien sûr la solution zéro déchet ultime et la meilleure si l’environnement de votre logement le permet (plain-pied, pas de route passante, etc.) Le mieux est d’habituer le chaton  en lui présentant au début un endroit approprié dans le jardin : calme, à l’abri des regards, derrière un buisson par exemple. Très vite, il se débrouillera tout seul. Si votre chat adulte est déjà accoutumé à faire ses besoins à l’intérieur, il faudra faire preuve de patience : sortez sa litière, puis répandez-en sur le sol, jusqu’à ce que le chat comprenne. Cela requiert également l’installation d’une chatière (de bonne qualité et isolante)  pour que votre petit félin puisse aller et venir à sa guise. C’est un investissement que vous amortirez à termes et que vous ne regretterez jamais ! 
Retrouvez tous nos conseils pour prendre soin de vos animaux de compagnie de façon saine et écologique sur le site du Kaba !
Rendez-vous notamment sur notre comparatif des aliments pour chats et chiens et sur nos propositions de recettes pour leur cuisiner des “gamelles maison”

(1) Enquête FACCO/KANTAR TNS conduite à l’automne 2020
(2) Selon le site Planetoscope
0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !
Vous aimerez aussi
derriere-chaque-grand-ecolo-se-cache-t-il-une-femme
Derrière chaque grand écolo se cache-t-il une femme ?
velo-quel-casque-choisir
Vélo : Quel casque choisir ?
video-maeva-portrait-d'une-ecolo-imparfaite
VIDEO - Maeva : Portrait d’une écolo (im)parfaite
5-idees-originales-avec-des-bocaux-en-verre
5 idées originales avec des bocaux en verre
Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !