logo

En mars, on marche pour le climat !

Oriane Amstoutz
Oriane Amstoutz
Publié le 15 Mars 2021
Les décryptages

En 2019, les “Vendredis pour le Climat” (Fridays for Future) et la “Journée Internationale pour le Climat” avaient mobilisé des ados dans le monde entier. Le 15 mars 2019, ils étaient plus de 40 000 à manifester au lieu d’aller en cours. La pandémie a malheureusement mis un frein à ces mobilisations. Mais cette année, les marches pour le climat reprennent !

Marche jeunes pour le climat

Vincent Ma Jansen

L’association Fridays For Future (FFF) a lancé un appel à tous les les jeunes, lycéens et étudiants du monde entier pour une grande mobilisation 19 mars prochain 1. Et le 28 mars, c’est une “Marche Pour une Vraie Loi Climat” qui sera organisée en France.

Des jeunes qui marchent pour dénoncer l’inaction climatique

L’association FFF (Fridays for future), à l’origine du mouvement des jeunes pour le climat, porte un message clair cette année : #NoMoreEmptyPromises, “plus de promesses vides” en français. Ils réclament des actions concrètes et critiquent les beaux discours des décideurs sur les objectifs à atteindre d’ici 2050. Le mouvement demande des réponses “immédiates, concrètes et ambitieuses” à la crise climatique actuelle 2.

Selon eux, 5 ans après les accords de Paris, les actions menées ne sont pas à la hauteur des enjeux environnementaux. C’est pourquoi ils réclament des objectifs annuels contraignants en matière de carbone et des réductions d’émissions de CO2 dans tous les secteurs de l’économie. Cet appel engage aussi à un avenir plus solidaire et met en avant les problématiques qui touchent particulièrement la jeunesse depuis le début de la pandémie.

Une seconde marche pour appeler les députés à prendre leurs responsabilités sur le climat

manifestation climat

Markus Spiske

Cette marche du 19 mars arrive quelques jours avant le débat de la Loi Climat et Résilience à l’Assemblée Nationale. C’est aussi l’objet de la seconde marche, organisée le 28 mars, à l’échelle nationale. Le mot d’ordre : appeler les députés à prendre leurs responsabilités sur ces questions climatiques.
La loi fait débat dans la sphère politique et exacerbe des tensions déjà bien présentes au sein même de la majorité et entre les groupes. Plus de 5000 amendements ont été déposés et seront donc discutés par les députés. Mais une grande partie des membres de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) ou d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) critiquent le “greenwashing” derrière ce texte. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique et le Conseil économique, social et environnemental jugent “qu’elle n’est pas à la hauteur des enjeux” 3.

En France, une loi historique sur le point d’être votée, quels enjeux ?

pancarte one word

Markus Spiske

Le projet de loi “Climat et Résilience” est issu de la concertation de la Convention Citoyenne pour le Climat qui s’est achevée en février dernier. A l’issue, Emmanuel Macron avait promis de reprendre 146 des 149 mesures proposées par les citoyens. Cette expérience de démocratie délibérative a porté de nombreux espoirs et avait pour but de proposer des mesures afin de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030.
Or, dans les faits, pour de nombreuses associations, la loi manque terriblement d’ambition, de nombreux participants de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) sont déçus, de nombreuses mesures ayant été abandonnées ou édulcorées.
Exemple : la CCC avait demandé l’interdiction de certaines lignes aériennes en cas d’alternatives ferroviaires de moins de 2h30. Des amendements proposent de remonter le seuil d’interdiction à 3h30 voire 4h 4.

Bref, la loi Climat et Résilience est attaquée pour son manque d’ambition après avoir suscité de grands espoirs. À commencer par ceux des citoyens qui avaient formulé leurs recommandations lors de la Convention… et qui seront en première ligne des manifestations pour réclamer enfin “une vraie loi Climat”.

(2) “No more empty promises” FFF Press release, 13 janvier 2021, disponible sur Friday For Future
(3) “Cyril Dion : La convention citoyenne pour le climat a permis de mesurer à quel point la démocratie est un exercice exigeant”, Le Monde, 7 mars 2020, disponible sur Le Monde
(4) “Projet de loi "Climat et résilience" : plus de 4500 amendements déposés en vue de l'examen en commission spéciale à l'Assemblée nationale, qui débutera lundi” La correspondance économique, 5 mars 2021 disponible sur La correspondance économique
Voir les commentaires
Partager cet article :
0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !
Vous aimerez aussi
un-sapin-de-noel-eco-responsable-est-ce-vraiment-possible
Un sapin de Noël éco-responsable : est-ce vraiment possible ?
les-fruits-et-legumes-d'hiver
Les fruits et légumes d'hiver
voitures-electriques-la-fausse-bonne-idee
Voitures électriques : la fausse bonne idée ?
les-10-dechets-inutiles-a-supprimer-illico-presto
Les 10 déchets inutiles à supprimer illico presto !
Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !