logo
algolia-logo
burger menu

Bérengère, Fernand… et moi : l’histoire d’un délicieux yaourt maison

une femme aux cheveux longsloading
Caroline Vivant
Publié le
Les gestes verts
Article sponsorisé
Voir les commentaires
empty heart

170 pots de yaourts par an. Aussitôt dégustés, aussitôt jetés. Voilà ce que consomment les Français en moyenne. Pour éviter à la fois les additifs et les emballages plastiques, il y a pourtant une solution : fabriquer ses yaourts maison. Mais pour viser le sans faute, mieux vaut être bien équipé. Caroline a pu tester une nouvelle yaourtière, révolutionnaire de simplicité : Bérengère la Yaourtière des Copains Gourmands.

loading

©Les Copains Gourmands

Du lait, des ferments, un peu de chaleur et la magie opère ! Voilà pour la théorie. Mais, dans la réalité, c’est un peu différent. Yaourts qui ne prennent pas, effet lait caillé, trop d’acidité,... je suis une habituée des ratages de yaourts. Pourtant, ce n’est pas la motivation qui manque. Fabriquer des yaourts avec du lait bio, sans additif, tout en évitant l’emballage plastique, je dis oui tout de suite ! Surtout si on me propose une solution pour faire ça en 5/10 min maxi, dans un quotidien bien chargé.
Alors quand j’ai vu passer "Bérengère, la yaourtière sans électricité”, j’étais très intriguée. J’ai décidé de tester… et de vous raconter !

 

Les ferments lactiques, la clé pour des yaourts maison réussis

Mon objectif est de permettre aux gens de réaliser des yaourts comme il y a 100 ans et pour les 100 prochaines années” m’explique Andrey Krastev, fondateur de la marque Les Copains Gourmands. Un dessert qui aurait le goût de son enfance, lui qui est né et a grandi en Bulgarie, pays du fameux yaourt bulgare.
Pour relever ce défi, Andrey a commencé par réfléchir au problème des ferments. C’est grâce à ces micro-organismes vivants et à leurs réactions biochimiques naturelles que le lait se transforme en yaourt, en crème, en beurre ou en fromage. 
Sauf que la plupart des ferments du commerce contiennent des additifs. Et Andrey, lui, ne voulait pas d’additif, mais un super goût et une consistance parfaite de yaourt bulgare. Il s’est donc relevé les manches et a décidé de créer Fernand le Ferment, un ferment lactique 100% naturel, sans additif, fabriqué en Bulgarie pour d’authentiques yaourts bulgares. 

Une fois Fernand prêt à activer toutes ses petites bactéries pour créer du yaourt, restait à fabriquer l’outil de cette métamorphose : la yaourtière ! Celle qui en plaçant le lait, mélangé au ferment, à bonne température, permettrait à la magie d’opérer et au liquide de se transformer en délicieux yaourt.

loading

©Les Copains Gourmands

La yaourtière sans électricité


Des yaourtières électriques, il en existe à tous les prix et de toutes les qualités, mais Andrey avait envie d’un retour aux sources. “Pour fabriquer ses yaourts, ma grand-mère n’a jamais utilisé de machine mais juste une couverture pour garder la chaleur, raconte-t-il. Aujourd’hui, tout est industrialisé. Les yaourtières reproduisent le principe des yaourts du commerce avec des formats individuels. De mon côté, je voulais me rapprocher du yaourt authentique, dans le goût et dans la forme, avec un format convivial en grand bocal”.
Une yaourtière qui fonctionne sans électricité, c’est aussi 20% à 95% d’économie d’énergie par rapport à un appareil classique. Et puis ça dure longtemps… très longtemps.  “Se passer d’électronique, c’est aussi éviter l’obsolescence programmée” explique Andrey.

Une yaourtière sans électricité, à l’ancienne ?
J’étais dubitative, moi qui ai toujours lamentablement échoué à fabriquer mes yaourts au four. Et puis je cherchais une solution qui aille vite, quelques minutes maximum, entre une réunion visio et les devoirs des enfants. 
Alors quand Andrey m’a proposé de tester son bébé, alias Bérengère la Yaourtière, j’ai sauté sur l’occasion pour satisfaire ma curiosité. Je vous raconte mon expérience.

Première surprise quand le colis arrive : la fameuse Bérengère est plus petite que je l’imaginais. Avec son format cylindrique en acier brossé, je la trouve même assez design. Je sens qu’elle va très vite trouver sa place sur le plan de travail de la cuisine, et ça c’est un bon point ! Pas besoin de la ranger dans un tiroir, elle restera à portée de main.

 

Mon premier essai de yaourts maison avec Bérengère

loading

©Les Copains Gourmands

Dans la jolie boîte de Bérengère, je découvre :

  • Une jarre isotherme en inox 
  • Un bocal en verre d’une capacité d’1 litre. Ce qui veut dire que, même avec son format compact, Bérengère fait l’équivalent de 8 pots de yaourts comme la plupart des yaourtières classiques.
  • Un thermomètre de cuisine avec une graduation très claire pour savoir à quelle température porter le lait et l’eau.
  • Deux sachets de Fernand le Ferment pour se lancer tout de suite.
  • Une mousseline en coton pour réaliser encore plus de recettes avec du yaourt égoutté (pas encore testé, c’est la prochaine étape !).
  • Un mini mode d'emploi hyper clair.
  • Un livret digital de recettes bulgares avec et à base de yaourt maison (pourquoi digital ? pour ne pas imprimer sur du papier qui finira tôt ou tard à la poubelle).

Ni une, ni deux, je me lance en suivant les instructions !

Étape 1 : Je mets le lait à chauffer dans une casserole. Dès que la température atteint la marque bleue sur le thermomètre, j’en verse un peu dans le bocal de verre (pensez à prendre une casserole avec bec verseur !), j’ajoute le sachet de ferment, je mélange, je verse le reste du lait et mélange de nouveau. Je ferme le bocal.

Étape 2 : Je fais chauffer l’eau et une fois amenée à 80/85°, je la verse dans la jarre en inox, jusqu’à la limite du bouchon du bocal.

Étape 3 : Je ferme la jarre en inox et hop, au repos pour 15h !

Chrono tenu ! J’ai mis une petite dizaine de minutes lors de mon premier essai, le temps de prendre les marques. Les fois suivantes, la manipulation m’a pris 5 minutes, montre en main.

 

Fabriquer soi-même de délicieux yaourt bulgare 


24 heures plus tard (15h de repos et quelques heures au frigo), le verdict tombe.
D’abord les exclamations des enfants “oh c’est joli ce bocal”, “on va pouvoir en manger 2 fois plus comme c’est un pot géant” ! Ensuite, le goût. Cahier des charges rempli, là encore ! Une délicieuse saveur de yaourt bulgare, très légèrement acide, juste ce qu’il faut.

loading

©Les Copains Gourmands

Pour la texture en revanche, avis mitigé : mon premier essai était très filant, presque liquide. Mais j’avais opté pour du lait demi-écrémé, tellement j’étais pressée d’essayer. Par la suite, j’ai renouvelé l’expérience avec du lait entier et la consistance était clairement plus dense. “Si vous préférez votre yaourt un peu plus ferme, vous pouvez le laisser 2 ou 3 heures de plus dans la jarre fermée, précise Andrey. Mais sans excéder 15/16 heures car certains pourraient ensuite trouver le yaourt trop acide. Autre solution : remettre de l’eau chaude à 80° dans la jarre à mi-parcours”.

Après quelques essais de yaourts “classiques”, la prochaine étape est de varier les plaisirs. Bérengère fonctionne avec les laits de vache, de brebis, de chèvre et de soja. Quant aux parfums, tout est possible : sucre vanillé, fruits, crème de marrons,...
Pour les familles nombreuses et/ou les grands consommateurs de yaourts, il est possible d’acheter des bocaux supplémentaires pour en avoir toujours un au frigo ! Sachez aussi qu’il est possible de “repiquer” vos yaourts pour éviter l’achat répété de ferments. Prenez 2 ou 3 cuillères à soupe de l’un de vos yaourts et mélangez-les avec le lait chaud, à la place des ferments. Petite précision toutefois, lors des repiquages successifs, les yaourts peuvent devenir plus acides et moins fermes.

En conclusion, pari réussi pour l’équipe des Copains Gourmands qui met un peu d’authenticité dans ce monde où innovation rime le plus souvent avec “connecté”. Bye bye aux centaines de pots de yaourts jetés chaque année et bienvenue à Fernand et Bérengère !

0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !