Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

Bocaux en verre : les indispensables de la cuisine zéro déchet

Claire-Anne Coriat
Publié le 17 Juin 2021
Les gestes verts
Partager :

Sur Instagram ou dans les magazines de déco, ils sont devenus l’accessoire numéro 1 des cuisines tendances. Bien alignés, avec leurs jolies étiquettes et, à l’intérieur, amandes, noisettes, riz complet ou céréales… Les bocaux que vous trouviez autrefois chez votre grand-mère ont repris du service !
Les bocaux de verre permettent en effet de conserver les produits secs, mais aussi vos conserves maison. Comment fonctionne la mise en conserve ? Quel équipement prévoir ? Le Kaba vous dit tout… et vous livre au passage quelques idées et recettes pour se lancer dans le bocal !

Bocaux de conservation

Alina Kuptsova -Pixabay

Un peu d’histoire pour commencer. Savez-vous où et quand la conserve a été inventée ? La réponse est… en France (Cocorico !) au 18e siècle. Le confiseur Nicolas Appert invente le principe de la conserve alimentaire. Il décide d’utiliser des récipients en verre. Même si les poubelles de tri n’étaient pas vraiment une préoccupation du moment, c’est une bien belle idée ! Car le verre est le seul matériau à pouvoir être recyclé à 100%.
Avant Nicolas Appert, les Français conservaient les aliments de différentes manières : saumure, salaison, fumage, bac de glace ou stérilisation. Comprendre et maîtriser la conservation des aliments était notamment importante pour prévenir du botulisme. C’était un sujet de santé publique car les intoxications alimentaires étaient nombreuses ! 
Les bocaux de conservation en verre sont apparus de façon industrielle au début du XIXème siècle avec des marques comme « Le Parfait » ou « Le Pratique ». Ces bocaux ont la particularité de permettre de faire soi-même ses conserves grâce à la stérilisation ou la conservation sous vide.

Les bocaux de verre, ce n’est donc pas juste pour faire joli ?

Et non ! Deux siècles et demi plus tard, nous utilisons toujours des bocaux de verre en cuisine :

  • Soit en bocaux de conservation pour les produits secs, comme les pâtes, le riz, la farine, les flocons d’avoine,... qui ont des durées de vie très longues à température ambiante ;
  • Soit en bocaux de conservation pour des denrées périssables : confitures, légumes cuisinés, fruits confits, plats en sauce.... Dans ce cas, il faut passer par un processus de stérilisation pour conserver les aliments jusqu’à quelques années.


Dans les deux cas, les bocaux en verre, réutilisables à l’infini, vous aident à réduire les déchets et vous permettent de mieux vous alimenter en favorisant le fait maison : sain et bon. Vous aurez toute l’année à disposition des ingrédients de qualité. Et cette organisation vous permettra certainement de mieux apprécier le cycle des saisons !
Maintenant, voici nos conseils pratiques pour bien utiliser vos bocaux de verre !

1. Des bocaux de verre pour stocker ses aliments vrac

Aujourd’hui, la plupart des gens utilisent des bocaux en verre pour stocker des aliments secs, sans forcément les stériliser. Avec la prise de conscience de la nécessité de réduire les emballages et l’explosion des magasins de vrac, les bocaux trouvent leur place dans un nombre grandissant de foyers. C’est devenu le contenant indispensable du vrac !
Vous achetez en vrac dans des sacs en tissu, puis vous stockez à la maison dans vos bocaux. Il en existe de toutes les formes, en plastique ou en métal… mais l’avantage des bocaux de verre, c’est que vous voyez le contenu en un clin d'œil !
Notre conseil : coller tout de même une étiquette sur les bocaux pour vous éviter de mettre de la semoule dans votre gâteau en pensant que c’était le sucre (expérience vécue !) ou le cumin à la place de la cannelle !
Attention aux mites alimentaires ! Insecte minuscule mais gros dégâts pour cette petite bête qui se fraye parfois un chemin jusque dans vos bocaux. Le Kaba vous partage ses conseils pour éviter les mites alimentaires.

2. Des bocaux de conservation pour fabriquer vos propres conserves

Vous aimez cuisiner maison ? Vous adorez retrouver le goût de l’été en plein hiver avec une sauce tomate maison ? Et si vous tentiez de faire vos propres conserves ?
Vous pouvez vous lancer dans la réalisation de bocaux avec des fruits ou légumes de saison, dont vous pourrez ainsi profiter toute l’année.
Voici les exemples les plus courants :

  • Les confitures ou les fruits au sirop : que l’on réalise avec des fruits bien mûrs, pour les manger en hiver.
  • Les plats cuisinés : que l’on fait toute l’année pour en avoir d’avance.
  • Les coulis de tomate ou jus de fruits/légumes : que l’on fait en saison.
  • Les légumes en pot (haricots verts, courgettes…) : que l’on fait en saison. 

Le principe général de la mise en bocaux consiste à faire monter en température des aliments dans le bocal pour détruire des micro-organismes et rendre les bocaux étanche.

Nous vous conseillons de suivre une recette pour vos premières conserves, par exemple sur le site du Parfait, car les méthodes varient en fonction des aliments et il est important de bien respecter les consignes pour une bonne conservation.
À chaque type de recette ou d’aliment correspond une technique de conservation. La température, la durée et l’assaisonnement doivent être adaptés aux aliments. Vous pouvez utiliser par exemple le sucre, le vinaigre ou bien de l’eau salée dans le processus. Pour les confitures aussi, vous pourrez vous passer d’une stérilisation si vous avez plus de 50% de taux de sucre et que vous mettez en pot une confiture bouillonnante.

Nos conseils pratiques pour la fabrication de vos conserves en bocaux

1. Débutez avec des inratables !
Comme souvent en cuisine, vous allez progresser avec l’expérience. Je vous conseille de vous lancer avec un fruit ou un légume que vous aimez beaucoup, et que vous pourrez acheter (ou cueillir) en saison et en grande quantité. Les compotes de pommes ramassées dans le jardin d’amis en octobre, ou bien des coulis de tomates cueillies à la ferme en été. Et pourquoi ne pas proposer à vos amis justement une journée sur le thème du « batch coulis » ? Le principe : cueillette de tomates le matin à la ferme, chacun apporte ses marmites et ses bocaux et repart avec 15 litres de coulis pour passer l’hiver. Tout en se racontant de belles histoires bien sûr…

2. Pensez à bien mettre une étiquette sur chaque bocal avant stockage : 
Rappeler sur l’étiquette ce que vous avez mis dedans ainsi que le mois/l’année pour les déguster ensuite par ordre d’ancienneté.

3. Choisissez bien le lieu de stockage de vos bocaux :
Pour les bocaux stériles, il faut éviter les variations de température et les conserver idéalement à une température assez fraîche, dans une cave par exemple.

Ma recette du coulis de tomate 

Ingrédients : 5kg de tomates bien mûres, 5 gousses d'ail, 5 oignons, 10 feuilles de basilic, 2 cuillères à soupe de sucre, sel et poivre.
La marche à suivre : 

  • Pour les perfectionnistes, enlever la peau des tomates après les avoir mises 10 secondes dans l’eau bouillante. Pour les autres, la peau ne posera pas de problème si vous mixez très finement votre coulis. 
  • Faire revenir dans une grande marmite 5 gousses d’ail et 5 oignons dans le l’huile d’olive pendant 5 minutes. Ajouter les tomates, 10 feuilles de basilic et 2 cuillères à soupe de sucre. Saler et poivrer. Laisser cuire 40 minutes à petit feu.
  • Mixer le tout de façon homogène et ajuster l’assaisonnement. 
  • Verser immédiatement dans les bocaux (bien lavés au préalable) en laissant 1,5 cm de vide sous le couvercle. Fermer le bocal.
  • Pour la stérilisation : tremper chaque bocal dans une marmite d’eau bouillante pendant 30 minutes. L’eau doit bien recouvrir tous les bocaux. Laisser le bocal bien vertical pendant la stérilisation afin de ne pas disperser le coulis : le bocal n’est pas encore hermétique ! Après 30 minutes, vous pouvez retirer les bocaux (attention de ne pas vous brûler !) et les stocker dans un endroit au frais. Pour ne pas vous brûler, vous pouvez aussi laisser refroidir les bocaux dans la marmite quelques temps. Pour vérifier la stérilisation à la fin: ouvrir l’attache et s’assurer que le couvercle ne se désolidarise pas du bocal. 

Bonne dégustation !

Bien s’équiper pour se lancer dans des bocaux de conservation

C’est un petit investissement au départ car, lorsqu’on se lance dans la conservation, on prévoit en général de faire des conserves pour toute une année ! Vous serez donc tenté d’acheter au moins une dizaine de bocaux de verre. Vous aurez aussi besoin d’une grande marmite ou d’un stérilisateur si la recette le requiert. 
Pour les bocaux en verre, il faut compter entre 3€ et 8€ l’unité, en fonction des tailles. Les bocaux restent cependant très économiques car vous pourrez les réutiliser à vie, et c’est bien sûr écologique ! 
Avant tout achat, cherchez bien dans la maison de vos parents ou grands-parents : il est fort possible qu’ils aient conservé des bocaux dans leur cave, en parfait état. Il faudra simplement changer le joint en caoutchouc (il se remplace après chaque utilisation). Vous les trouverez en vente à l’unité dans toutes les épiceries bio et les grandes surfaces.
Enfin pensez aussi aux bouteilles en verre, très pratiques pour conserver les jus, soupes ou les coulis.

Les meilleures marques de bocaux de verre

Voici quelques marques que nous vous recommandons pour vous équiper en bocaux :

  • Le roi des bocaux de conservation : Le Parfait ! Des bocaux produits en France depuis 200 ans, reconnus pour leur qualité. Leur site internet regorge de recettes et vous accompagne dans vos expériences culinaires. Leurs bocaux sont aussi en vente en ligne ici 
  • Les bocaux pour tous les goûts : Bouteilles et Bocaux. Un site où vous trouverez c’est sûr bocal à votre pied : toutes les formes et les tailles de contenants sont proposées à la vente en ligne.
  • Enfin pour des bocaux de stockage, facilitant les achats en vrac : Jean Bouteille. Leader dans la vente de liquides en vrac, ils vous proposent à l’achat des contenants permettant de s’approvisionner dans leurs magasins partenaires : vin, jus, huile, vinaigre ou encore miel. Vérifiez bien la proximité d’une source près de chez vous sur leur site avant d’acheter.
  • La marque Ah Table propose aussi de jolis bocaux, que vous retrouverez dans de nombreux magasins de vrac ou bio. Parfaits pour les pâtes, le riz, la farine ou encore les fruits secs. Les couvercles sont en bois et vous n’aurez qu’à passer en machine régulièrement les contenants en verre.

Partager cet article :
Vous aimerez peut-être