logo
algolia-logo
burger menu

Happy Vers, le composteur qui va vous faire aimer les vers de terre

une personne souriant pour la caméra
Juliette Cissé
Publié le
Les gestes verts
Article sponsorisé
Voir les commentaires
empty heart

En France, chaque habitant produit en moyenne 1kg de biodéchets par jour, soit environ 360 kg par an susceptibles d’être compostés. C’est pour faire découvrir ce mode de recyclage écologique au plus grand nombre que Mahaba et Sébastien ont créé Happy Vers. Des lombricomposteurs aux graines, l'objectif est clair : créer une boucle éco-responsable et amusante de recyclage organique. 

lombricompost happy vers composteurs vers lombricole

©pexels-rodnae-productions

En cinquante ans, la poubelle des ménages a doublé de volume en France… Résultat de nos habitudes de consommation et de l'explosion des emballages. Mais le problème des déchets alimentaires ne tient pas tant à leur quantité qu'à leur qualité et à la manière dont ils sont gérés. Le compostage prend alors tout son sens, surtout dans un paysage urbain qui se densifie. 
Dans cette chaîne de recyclage organique, le lombricompost tient une place bien particulière. C’est justement pour (ré)introduire son utilisation que Mahaba et Sébastien ont créé Happy Vers. Leur ambition ? Partager les techniques de lombricompostage et proposer le matériel adéquat pour permettre à chacun de s’y mettre. Avec Happy Vers, vous ne regarderez plus les vers de la même manière !

 

Faire du compostage un acte civique

Avant toute autre chose, c’est l’amour de la terre qui a réuni nos deux passionnés : Mahaba et Sébastien. Mais si tous les deux s’investissent individuellement dans des actions environnementales, lui avec sa ferme et elle en tant que bénévole dans des associations comme Greenpeace, Colibris, Terre & Humanisme ou encore La Fabrique Spinoza, ils en arrivent à la même frustration : Que faire de plus ?

Happy Vers est née d’une réflexion simple : comment donner l’envie à ceux qui nous entourent  de se reconnecter avec la nature ? C'est à force de cheminer ensemble que nous avons décidé de lancer ce projet qui nous tenait tant à cœur. Pour parvenir à notre objectif, nous avons cherché ce qui pouvait avoir le plus d’impact à petite échelle : le lombricompostage” 

Au début familial et expérimental, le projet a très vite pris de l’ampleur. Ainsi après un premier prototype en palettes de bois, le couple se met en quête d’un matériau parfait pour une produit plus solide.  “Aujourd’hui, tous nos produits sont fabriqués dans la menuiserie d’un ESAT à partir de bois douglas. C’est le matériau parfait car c’est un bois provenant à 100% de la région Aquitaine où nous sommes situés, et issu de forêts certifiées PEFC (gérées durablement). C'est un très bon habitat pour les lombrics car il isole les vers du froid et les protège au moment des trop fortes chaleurs en été. Tout est fait pour que la structure même de nos lombricomposteurs soit respectueuse de l’environnement.”

 

Le lombricompost, comment ca marche ? 

Le vermicomposteur d’Happy Vers se compose de trois plateaux qui, en cours d’utilisation, contiennent respectivement : les déchets frais, les déchets en cours de digestion par les vers et les déchets transformés en lombricompost solide. Le lombricomposteur ne dégage pas d’odeur, ce qui permet de l’installer sur son balcon, dans son jardin, mais aussi chez soi. Sur le plan de la rentabilité “les vers travaillent très bien et très vite autour des 20° donc au bout de 3 à 6 mois, on peut déjà récupérer une première récolte de 30 litres de lombricompost. 

Un lombricompost qui fera un merveilleux engrais pour toutes vos plantes ! 

Et si jamais vous aviez une trop grande production par rapport aux plantes à nourrir, vous pouvez toujours donner le surplus de lombricompost à des amis ou à un maraîcher présent sur votre marché… pour toujours plus de circularité ! 

Si Mahaba et Sébastien sont conscients qu’il reste de multiples préjugés à déconstruire, ils n’en demeurent pas moins confiants. Pour eux, le lombricompostage représente l’avenir de la gestion des biodéchets. 

“Toute notre démarche a été conçue pour permettre de réduire les déchets organiques à la source. Revaloriser les déchets en « or noir du jardinier ». L'engrais naturel qu’est le lombricompost, permettra à terme de restructurer et dépolluer les sols.

un homme et une femme debout à côté d’un panneau à l’extérieur d’un bâtiment

Le rôle clé des vers, ces abeilles de la terre 

La collecte et le traitement des ordures ménagères induisent des pollutions à chaque étape du processus, entre les gaz à effet de serre générés par le transport ou le fonctionnement des usines, ou encore par les composants toxiques utilisés. Une pratique bien menée du permet donc de faire baisser considérablement le volume de déchets traités en leur donnant une seconde vie ! Après tout, on parle ici de 30 % de matières biodégradables qui sont encore trop souvent présentes dans les poubelles d’ordures ménagères. Or ces épluchures contiennent encore de précieux éléments organiques qui sont autant d’engrais bio, pour peu qu’on veuille bien les composter. 

Composter, c’est donc réduire les pollutions liées aux transports, à l'enfouissement et à l'incinération. 

lombricompost happy vers

©pexel-cottobro

Ça donne envie, non ? Pourtant Mahaba et Sébastien rencontrent un obstacle majeur : la répulsion de certains face aux vers. “Ce qui apporte sa plus value au lombricompost et le distingue d’un compostage classique, ce sont les vers. Quand on parle de fertilité dans les sols, les vers sont un des moteurs sur lesquels on peut agir" 

"Les vers c'est un peu comme les abeilles. Leur gros atout, c'est qu’en mangeant plusieurs fois les déchets organiques, ils enrichissent la matière et la rendent plus nutritive et plus vivante. L'humus notamment vient des vers, donc plus on élèvera des vers plus on injecte de la vie dans les sols. Dans un sens, à chaque fois qu'on utilise du lombricompost, on intègre de la vie quelque part.

 

La seule arme pour combattre les idées reçues sur le lombricompostage : la pédagogie

Dans un monde aussi désinsectisé que le nôtre, les vers ne font pas vraiment partie de notre paysage… Il faut donc réapprendre à les aimer et les réintroduire dans notre espace.“Au début quand on a lancé notre produit et parlé de notre projet, on passait pour des extraterrestres. Mais nous avons bien compris que c’était davantage parce que les gens ne connaissaient pas le compostage. C'est pourquoi en parallèle, nous avons développé tout un pan d’activités de sensibilisation.” 

Ayant compris l’importance de la pédagogie pour convaincre leurs interlocuteurs aux bons réflexes éco-responsables, Mahaba et Sébastien ont souhaité donner à chacun les clés pour s’initier en évitant les erreurs courantes. Bénéficier des bons conseils tout en choisissant un terrain adapté : “Nous avons créé notre blog et mis en place des ateliers où nous abordons tous les sujets liés au compostage avec bienveillance pour combattre les idées reçues. Notre objectif : que les gens qui nous suivent et se réapproprient ce savoir qui appartient au patrimoine de l'humanité.

Après tout comme Mahaba l’affirme “nous n’avons rien inventé, nous ne faisons que re-partager”C’est un échange auquel les deux cofondateurs sont très attachés et qu’ils entendent faire durer.  “Le lombricompost, je le vois comme un investissement sur le long terme. Si, au départ, ils achètent un lombricompost pour recycler, ils finissent par planter leurs graines et consommer les fruits de leur “récolte”. 

Et le pari est réussi. De plus en plus de clients reviennent. “Généralement quelques mois après qu’on leur ait posé un lombricompost moyenne capacité, nos clients reviennent pour des graines ou des astuces.

happy vers lombricompost

Une bonne nouvelle qui prouve que le projet s’implante de plus en plus en France. Pourtant cela ne fait que commencer car Happy Vers entend aussi exporter son initiative à l’international : “Nous comptons développer ce modèle et le dupliquer en Côte d'Ivoire. On a déjà des partenaires au plus proche des coopératives pour recréer un environnement local.  Nous sommes maintenant sur la phase de lancement.” 

happy vers lombricompost composteur écolo

Le Lombricompost moyenne capacité est vendu à 160€ seul et à 180€ avec sa litière de vers à compost de 2,5kg. Le petit bonus, c’est qu’un arbre est planté pour chaque commande supérieure à €75.

Durée de vie de 20 ans minimum, en général.

Convient pour une famille de 4 en moyenne.

Dimension totale : 380mm x 380mm x 620m

0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !