Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

Jardin : 5 conseils pour démarrer son potager

Oriane Amstoutz
Publié le 22 Mars 2021
Les gestes verts
Partager :

Ça y est, le printemps montre le bout de son nez, et comme cette année vous vous êtes transformé en super écolo, vous êtes motivé pour chouchouter votre jardin et planter vos propres fruits et légumes. À vous la production bio et l’autosuffisance !
On prend sa bêche et son terreau, et c’est parti ! Le Kaba vous partage 5 conseils pour démarrer votre potager.
Vous n’avez pas de jardin mais voulez quand même tenter l’expérience des légumes maison ? Nous reviendrons bientôt avec un article spécial “mini-potager”.

Fruits et légumes du marché

1.Choisir son emplacement :

Outils de jardinage et terreau

Pour savoir ou mettre votre futur garde-manger, il va falloir faire preuve de patience, mais surtout d’observation. L’emplacement est clé pour une bonne production. Prenez le temps de regarder votre jardin, étudiez les espaces d’ombre et de lumière, la trajectoire du soleil au cours de la journée.
Attention aussi aux arbres, leurs racines se déploient sous terre et pourraient faire concurrence à vos plantations.
Certaines plantes ont besoin de beaucoup de soleil, préférez une orientation Sud ou Ouest, d'autres comme les épinards par exemple sont plus à l’aise à l’ombre ou la mi-ombre. 

2.Connaître son sol

Une fois votre emplacement choisi, il va falloir enquêter sur la nature de votre sol. Argileux, limoneux ou sableux, il y en a différents types. Pour l’identifier, testez la technique du boudin : prenez un peu de terre dans la main et faites-en un boudin. S’il est foncé et s’effrite, bingo, c’est de la terre franche, la plus riche et la meilleure pour vos plantes. S’il est très malléable et plus clair, votre sol est plutôt argileux, au contraire s’il est clair et très friable, c’est un sol sableux
Prenez aussi connaissance du pH de votre sol, cela vous permettra d’adapter vos cultures. 

3.Faire un plan de plantation

Voici venu le moment de choisir ce qui va pousser dans votre potager. Essayez de prendre en compte la taille de chacun, la période de plantation, de récolte, le besoin d’espace entre chaque plan. Vous pouvez aussi vous organiser sur le long terme et prévoir de planter d'autres variétés dès qu’une sera récoltée. 
Pour cela vous pouvez vous référer à un calendrier des semis.  
Attention toutefois à faire attention de varier les espèces sur le même espace afin d’apporter de la diversité au sol. 
Vous pouvez vous amuser à faire de jolis dessins de votre futur potager pour mieux vous organiser.

plan de plantation potager

4.Préparer son sol

C’est bon, vous allez enfin pouvoir mettre les mains dans la terre ! Délimitez bien la parcelle que vous voulez exploiter. Il va falloir la ventiler, retournez la partie supérieure avec une grelinette (un outil qui permet de retourner la terre), dé-cailloutez afin de faire place neuve pour vos futurs bébés. Si votre sol est trop dense, vous pouvez rajouter du sable (une couche de 3cm à intégrer à la terre avec la grelinette). Si au contraire il est trop sableux, vous pouvez ajouter du compost ou de l’argile afin de le densifier. 
Les potager carrés sont recommandés pour les débutants car ils peuvent être mis en place sur de petites surfaces et ne sont pas en contact direct avec la terre. Idéal pour les adeptes du bio. 
Pour ceux-là, pas besoin de faire toutes ces étapes. Il suffit de construire votre carré, tapisser le fond de carton et de 30 cm de terreau et le tour est joué !

5.Préparer la fertilité du sol

Pour que vos légumes soient beaux et grands, veillez à avoir un sol en bonne santé. Pour cela il faudra apporter des éléments pour le rendre fertile. Selon le type de sol, il faudra apporter plus ou moins d’éléments (azote, phosphore, calcium...), tout est question d’équilibre.
Un autre point important est la fertilité organique, aka la vie du sol, c’est tous les petits insectes qui grouillent sous nos pieds qui participent à la bonne santé du potager. Il sont férus de matière organique (miam miam le compost) mais d’autres éléments peuvent aider à leur développement. 

Paillez vos sols pour les protéger tout en gardant l’humidité. Vous pouvez également utiliser différents éléments pour recouvrir votre terre. Le foin, l’herbe et les débris végétaux sont de très bons alliés pour ça. 

Pensez aussi à l’humidité, trop arroser n’est pas conseillé mais un sol trop sec n’est pas non plus recommandé. Il faut que votre terre ait l’aspect d’une éponge essorée en surface. Vous pouvez aussi éviter l'évaporation en paillant votre sol, cette technique naturelle et économique est très utilisée en permaculture et agriculture sur sol vivant. 

Fille qui arrose le potager avec un arrosoir.

Alors voilà, vous avez toutes les étapes pour faire votre potager, il n’y a plus qu'à plonger dans le bain (de terre) ! Votre récolte ne sera peut être pas incroyable la première année, quelques petites erreurs peuvent arriver, mais pas de panique, c’est en faisant qu’on apprend !

Partager cet article :
Vous aimerez peut-être