Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

Les 5R, la règle à suivre pour réduire ses déchets

Oriane Amstoutz
Publié le 06 Septembre 2021
Modifié le 3 septembre 2021
Les décryptages
Partager :
bouteilles en plastique et déchets

Crédits : pexels-mali-maeder

Le chemin de la consommation responsable est semé d'embûches. Fort heureusement, il y a des conseils simples et mnémotechniques à appliquer pour s’en sortir facilement. Connaissez vous la règle des 5R ? Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Rendre : les 5 mots-clés pour faciliter la transition à un mode de vie zéro déchet.

L’importance de réduire ses déchets 

En moyenne, ce sont 4,7 tonnes de déchets qui sont produites chaque année en France par habitant. Les ménages produisent à eux seuls un peu plus de 568 kg de déchets1. Malgré le recyclage de plus en plus systématique et la sensibilisation autour de la réduction des déchets, ce chiffre n’a diminué que de 3% en 10 ans2. Autant dire qu’il y a encore du travail… 
Même si les déchets ménagers sont bien inférieurs aux déchets industriels et de la construction (respectivement 700 kg et 3400 kg par an par habitant), il y a quelques bonnes pratiques à mettre en place pour limiter individuellement nos déchets et préserver l’environnement. Car, avec un mode de vie zéro déchet, vous pourrez facilement réduire vos poubelles et faire des économies. Pour vous y mettre, suivez la règle des 5R !

Les 5R qui changent la vie

Courses en vrac sans déchets

Crédits : pexels-sarah-chai

REFUSER ce dont on n’a pas besoin
Adieu sacs plastiques jetables, contenants à usage unique et autres bibelots inutiles ! Si vous n’en avez pas besoin ou si vous ne pouvez pas revaloriser un objet, refusez le simplement. On apprend à dire “non” aux goodies, emballages chez le commercants et on essaie de s’organiser pour faire ses courses en vrac !

RÉDUIRE notre consommation
On a tous déjà succombé à un achat compulsif ou inutile. Pas besoin de culpabiliser, il s’agit d’apprendre à réfléchir avant d’acheter. Cela ne signifie pas forcément se frustrer, on peut totalement éprouver du plaisir en achetant moins, mais de meilleure qualité. On suit les grands principes du minimalisme et on se pose les bonnes questions avant de dégainer sa carte bleue. Le plus : quand vous aurez pris le temps de réfléchir à votre achat, vous l’apprécierez encore plus une fois qu’il sera vôtre. 

RÉUTILISER en réparant, adaptant ou donnant ses possessions
En réduisant votre consommation, vous prendrez conscience de l’importance du réutilisable. Écologique et économique, les produits durables sont les alliés d’un mode de vie minimaliste et durable. Finies les bouteilles en plastique, on passe à la gourde. Un t-shirt troué, on le répare ou le transforme en torchon. Un grille-pain dont vous n’avez plus usage, pourquoi ne pas le troquer ou le donner a des amis ou associations comme Envie ?

réparation fait maison

crédits : pexels-corentin-henry

RECYCLER tout ce qui peut l’être
Un bon moyen de réduire vos poubelles, c’est évidemment de recycler tous les emballages, objets et contenants qui peuvent l’être. Pour vous aider, retrouvez notre guide du recyclage, mais surtout renseignez vous auprès de  votre commune car il y a quelques différences locales dans les circuits de recyclage. Soyez curieux, pour chaque chose, questionnez-vous sur sa fin de vie et la manière dont l’objet sera traité lorsque vous n’en aurez plus usage. 

RENDRE À LA TERRE avec le compost des déchets organiques.
Finalement pour réduire vos déchets, le compost est votre meilleur allié, environ un tiers des déchets que nous produisons sont des déchets organiques. De plus, lorsqu'ils sont traités avec le reste des déchets et incinérés, les déchets organiques dégagent des gaz toxiques et polluants (CO2 et CH4)…Alors qu’ils pourraient servir à nourrir vos plantes et légumes. Compost classique ou lombricompost, pour franchir le pas, retrouvez notre sélection de composteurs

Avec ces 5 mots en tête, vous réduirez facilement votre consommation, vos déchets et donc votre empreinte. Ce n’est pas la seule solution pour sauver la planète, car les entreprises et États doivent aussi intégrer ces questionnements dans leur manière de produire et gérer la fin de vie des objets. Mais votre action est un début, et un bon début. Plus la demande pour des produits durables et sans emballage augmentera, plus les entreprises auront à se réinventer.

(1) ADEME, Le Mag n°25
(2)chiffres 2009-2016, ADEME, chiffres clés
Partager cet article :
Vous aimerez peut-être