logo

Masques jetables, une catastrophe écologique ?

Caroline Vivant
Caroline Vivant
Publié le 23 Juillet 2020
Les décryptages

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux clos recevant du public, sous peine d’une amende de 135 euros. Une nécessité sanitaire, certes, mais pas sans conséquence sur l’environnement ! On voit de plus en plus de masques usagés joncher le sol, dans les rues, mais aussi sur les plages. Une catastrophe pour la planète... et pour notre santé.

masque jetable


Un paquet de cigarettes froissé et jeté par terre, des papiers gras qui jonchent le sol ou une canette qui traîne à côté de la poubelle,... voilà le type d’incivilités qui nous indignent habituellement.
Mais depuis le déconfinement, une autre incivilité est venue s’y ajouter : les masques jetables. Dans le caniveau, sur les trottoirs, sur les plages et même dans la forêt, on en trouve partout ! Même chose pour les gants de protection usagés.
En juin déjà, Brune Poirson, alors secrétaire d’état à la Transition écologique (depuis remplacée par Barbara Pompili), tirait la sonnette d’alarme : "Une importante pollution marine due aux masques est à prévoir dans les prochains mois".

450 ans pour se désagréger

masques jetables


Plus de deux milliards de masques jetables ont été commandés par la France pour lutter contre l’épidémie de Covid19. Quand on sait que ces masques sont faits à partir d’un dérivé du pétrole, le polypropylène, et ne sont pas biodégradables, il y a effectivement de quoi craindre une pollution massive.

Selon l’Association de défense d’éducation et d’information du consommateur (Adeic), ce type de plastique peut mettre jusqu’à quatre cent cinquante ans à se désagréger dans la nature.
Or les masques sont très peu recyclés car ce sont des déchets infectieux. Nous arrivons à la 2e conséquence de cette pollution : le risque sanitaire.

Jeter son masque, c’est polluant... et dangereux

consignes masques covid


Et oui, en plus de polluer, le fait de jeter son masque dans la nature est dangereux car il participe à la propagation de l’épidémie.
« Un masque par terre, c’est une rupture dans notre chaîne commune de protection face au virus, car c’est potentiellement un déchet infecté que l’on met dans l’espace public”, martèle le ministère de la Transition écologique et solidaire.
Une campagne de sensibilisation à la radio a d’ailleurs été lancée le 26 juin et l’amende pour masque jeté sur la voie publique portée à 135 euros.

Pour éviter la propagation du virus, tous les gants et les masques à usage unique doivent être jetés dans la poubelle du tout venant (bac gris) dans un sac soigneusement fermé (avec les gants, mouchoirs usagés et autre lingettes). Ils ne doivent en aucun cas être mis dans la poubelle de recyclage (bac jaune), car il pourrait contaminer les agents de collecte et des centres de tri.

Que faire pour limiter la pollution ?

masques maison


Pour éviter la pollution, plusieurs startups se sont lancées dans la course au masque 100% recyclable et écologique.
 
Mais, en attendant, vous pouvez déjà privilégier les masques réutilisables en tissu, à condition de les laver à 60 degrés après usage, et 30 min au moins. Ces masques s’achètent en pharmacie, sur Instagram, Etsy et dans de plus en plus boutiques. Des municipalités ont également procédé à des distributions gratuites.

Mieux encore, vous pouvez coudre votre masque vous-même avec un peu de patience et d’agilité en suivant le tutoriel et les recommandations gouvernementales.
Téléchargez le patron de l’AFNOR.
Retrouvez un livret explicatif avec le tutoriel et les recommandations d'utilisation du masque.

Dans les deux cas, veillez bien à ce que ces masques de tissu correspondent aux normes AFNOR et utilisent les matériaux adéquats.
Consultez la liste des matériaux testés par l'Institut Français de Textile et d’Habillement.
 
Dernier rappel pour la route… souvenez-vous que - jetable ou réutilisable - le masque doit couvrir intégralement la bouche, le menton et le nez pour être efficace. 
Alors, même si c’est désagréable, même s’il fait chaud, ensemble soyons responsables !

Voir les commentaires
Partager cet article :
0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !
Vous aimerez aussi
les-subventions-a-l'achat-d'une-voiture-electrique
Les subventions à l’achat d’une voiture électrique
un-sapin-de-noel-eco-responsable-est-ce-vraiment-possible
Un sapin de Noël éco-responsable : est-ce vraiment possible ?
5-recettes-de-plats-maison-pour-chiens-et-chats
5 recettes de plats maison pour chiens et chats
la-marque-en-moins-nettoyer-mieux-avec-moins
La marque en moins, nettoyer mieux avec “moins”
Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !