logo
algolia-logo
algolia-logo
burger menu
logo
algolia-logo
algolia-logo
burger menu

Comment consommer du café en mode éco-responsable ?

export-7614.jpgloading
Elisa Humann
Publié le
Les gestes verts
Voir les commentaires
empty heart

Le café a une empreinte carbone de 5kg équivalent CO2 par kilo de café et chaque Français en consomme environ 5 kg par an. Cela ressemble à un début de problème de maths… Et oui, le café a un impact environnemental non négligeable. Comment en boire sans (trop) polluer ? Le Kaba vous partage les bons gestes et vous aide à choisir une machine à café éco-responsable !

loading

©Unsplash

Saviez-vous qu’il existe 80 variétés de café dans le monde ? Rien que ça ! Arabica, robusta, liberica, nous sommes nombreux à ne pas envisager la journée sans notre dose de caféine. La preuve, chaque jour, 26 millions de grains de café sont consommés dans le monde.  Et ce n’est pas sans conséquences… L’empreinte carbone du café représente en moyenne 4,98 kg d’équivalent CO2 par kg de café1, utilisation de la cafetière comprise. Mais l’impact écologique varie bien sûr selon la machine à café utilisée. 
Quelle machine choisir pour moins polluer : à dosettes, à filtre, à grains,... ? Comment consommer son café pour réduire son impact ? Le Kaba vous livre les éco-gestes pour que la planète ne boive pas la tasse ! 

 

Quel est l’impact de notre consommation de café sur la planète ?
 

Une matière première qui vient de loin


Boire un café n’est pas un geste si anodin qu’il en a l’air, pour la simple et bonne raison que cette boisson vient de loin. L’Amérique du Sud en tête avec le Brésil en premier exportateur, mais aussi la Colombie ou le Costa-Rica. Mais on importe aussi du café d'Ethiopie ou d’Indonésie. On estime que 25 millions de personnes vivent directement de la culture du caféier, essentiellement des petits producteurs. Souvent dans des conditions éthiques déplorables. Selon une enquête réalisée par DanWatch, certaines conditions de travail se rapprochent de l’esclavage, les travailleurs sont exploités et peu payés et des pesticides mortels sont utilisés dans des plantations de café au Brésil. 
Heureusement, une offre assez large de “café éthique” s’est développée sur la dernière décennie. Un café labellisé Fairtrade/Max Havelaar, par exemple, garantit que le café est issu de producteurs locaux payés correctement et qui n’ont pas recours au travail de mineurs.
Tout savoir sur les labels
 

Voilà pour le volet éthique. Mais côté impact environnemental, que faire pour réduire l’empreinte de son café sur la planète ?
Choisir du café bio est déjà une bonne option car il privilégie des méthodes de production naturelle. Acheter bio, c’est soutenir une agriculture responsable qui ne pollue pas les sols et l’eau.

 

Et la machine dans tout ça ?


Se pose ensuite la question de la machine à café ! Car évidemment, le type de machine joue beaucoup sur l’impact de la tasse que vous allez boire :

  • Les cafetières à piston, sans électricité, qui filtrent lentement le café, ont un impact réduit et séduiront les amateurs de slow coffee.
  • Les cafetières à filtres, certes électriques mais de fabrication plus simple qu’une machine à expresso, sont aussi une bonne option - à condition de bien doser le café - car vous pourrez y mettre du café moulu acheté en sachet de 250g à 500g, plutôt que des dosettes..
  • Les cafetières à expresso, dans lesquelles on met du café moulu ou des grains. Mais là attention au dosage !
  • Les cafetières à capsules ou dosettes qui permettent d’éviter le gaspillage de café en mettant la juste dose… mais qui posent un problème d’emballage.

Nos conseils pour bien entretenir sa machine à café

 

Faut-il diaboliser les dosettes ?


Une étude de Quantis pour Nespresso, parue en 2018, a jeté un pavé dans la tasse. Le café filtre possèderait une empreinte carbone plus élevée que le café en capsules. Si cette conclusion peut faire sourire, venant du roi de la capsule, elle mérite tout de même qu’on s’y intéresse. 

L’argument principal de cette étude ? Ce qui pèse le plus lourd dans l’impact environnemental d’une tasse de café, c’est l’étape de la production du café. Or, selon Quantis, le café réalisé avec un full automat utilise en moyenne 50% de café moulu en plus pour une tasse de café par rapport à une machine Nespresso. Leurs capsules n’utilisent en effet que 6 grammes de café contrairement à une tasse de café en grains réalisée avec un full automat, qui en nécessite 9 grammes en moyenne.

 

En conclusion, une dosette produira toujours un déchet (même recyclé), donc mieux vaut se tourner vers une machine à café éco-responsable et zéro déchet. Mais cela ne suffit pas, il y a un réel enjeu à mieux doser le café pour limiter l’impact environnemental de nos shoots de caféine !

loading

©Pexels

Quels éco-gestes adopter pour un café moins polluant ?

 

1. Acheter du café certifié


Acheter une marque de café certifiée Fairtrade/Max HavelaarEcocert Equitable ou Symbole des Producteurs Paysans garantit une transparence sur sa production, les conditions de travail ou encore le respect de l’environnement pendant sa fabrication. De quoi boire un café de qualité !


2. Apprendre à bien doser son café


Qui ne s’est jamais retrouvé à jeter du café froid ? Avec les cafetières à filtre, nous avons tendance à surdoser pour être sûr(e) de ne pas manquer. Dans les machines à expresso, qu’elles soient à grains ou à café moulu, là aussi difficile de bien doser. Non seulement un surdosage pèse lourd sur le porte-monnaie, mais il a aussi un impact sur la planète. Faites des essais pour trouver le dosage qui vous convient en termes de puissance et d’arôme.

Si vous n’êtes pas sûr(e) de votre dosage, les capsules peuvent être une bonne option. À condition de les recycler, ou mieux d’utiliser des dosettes réutilisables !


3. Bien choisir sa machine 


Plus écologiques et économiques, notre sélection de cafetières éco-responsables proposent des systèmes zéro déchet :  capsules réutilisables, dosettes sans emballage, vrac,... 
Amateur de slow coffee ou d’expresso bien serré, faites votre choix en fonction de votre budget et de vos attentes.

loading

©Pexels

4. Acheter son café en vrac


Rien de tel pour réduire son empreinte carbone et ses déchets que d’acheter son café en vrac. Supprimer les emballages jetables permet de consommer du café de manière plus éco-responsable !


5. Passer à la chicorée !


Le café vient de loin, a un impact lourd sur la planète. Pourquoi ne pas arrêter, alors ?  Le Kaba a recensé plusieurs alternatives écologiques et tout aussi délicieuses pour votre petit-déjeuner. La chicorée, le café d’orge ou encore le sarrasin par exemple, ne contiennent pas de caféine mais sont tout de même énergisants. Bonne nouvelle pour tous les accros au café  !
 

6. Récupérer le marc de café


Rien ne se perd, tout se transforme ! Ne jetez plus votre marc de café à la poubelle. En gommage pour le corps, en décapant pour les canalisations ou dans le jardin pour éloigner les nuisibles, le marc de café sert à tout : Découvrez nos 10 astuces avec du marc de café.

1. CIRAIG - Centre international de référence sur l’analyse du cycle de vie et la transition durable

0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !