Le Kaba cherche, compare et sélectionne pour vous les meilleures alternatives éco-responsables à tous les gestes du quotidien.

Les monnaies locales : décryptage en 5 points.

Oriane Amstoutz
Publié le 17 Septembre 2021
Les décryptages
échange en monnaie locale

crédit : eusko

Connaissez-vous le Stück ? L’Eusko ? La Pêche ? Ces noms ne vous disent peut être rien et pourtant ils permettent d’acheter son pain, d’aller chez le coiffeur et même de s’offrir un massage. Ces monnaies alternatives, spécifiques à certaines villes ou régions, permettent de consommer localement et de participer à la transition écologique. On vous emmène pour un petit tour d’horizon des monnaies locales !

1.Une monnaie locale, qu’est-ce que c’est ? 

Depuis 2010, de nombreuses monnaies locales ont été créées partout en France. On en dénombre environ 82 aujourd’hui. Depuis 2014 et la loi relative à l’économie sociale et solidaire, elles sont reconnues comme des titres de paiement. Ces monnaies locales complémentaires (MLC) n’ont aucune prétention à remplacer l’Euro, mais offrent un système économique alternatif recentré sur le local et le social. Les transactions sont effectuées à plus petite échelle, chez des commerçants partenaires ou entre amis. 
L’argent échangé n’étant pas dans le système économique classique, il ne participe pas aux flux financiers et à la spéculation. Quand on sait que 97% des échanges en euros concernent des titres spéculatifs1, et non l’économie réelle, on voit l’importance de ramener un peu de concret dans nos transactions. 

Les monnaies locales sont gérées par des associations, avec l’aide d’établissements financiers coopératifs. Les associations convertissent des euros en devise locale mais se doivent en effet de conserver un montant équivalent euros auprès d’un établissement financier. La plupart des associations placent cet argent dans des établissement coopératifs qui investissent dans les énergies renouvelables, projets sociaux ou environnementaux et qui refusent de participer à la spéculation. Vous pouvez d’ailleurs retrouver la liste de ces établissements dans notre comparatif sur les banques éthiques. 
De cette manière, le montant équivalent de monnaie locale sort des flux financiers traditionnels et sert à investir et soutenir des projets locaux et à impact.

monnaie locale le Stück

Crédits : Le Stück

2.Comment se procurer de la monnaie locale ? 

Le fonctionnement des monnaies locales complémentaires est très simple. La monnaie locale est souvent créée par une association après une concertation collective. Ensemble, les futurs utilisateurs établissent une charte de bonne utilisation de cette monnaie. Une fois la monnaie créée, des magasins, commerçants, artisans et même parfois des structures municipales vont devenir partenaires. Chez eux, vous pourrez donc payer avec cet argent alternatif

De votre côté, pour pouvoir dépenser la monnaie locale, vous devez d’abord adhérer à l’association proche de chez vous qui gère cette monnaie. Vous pourrez ensuite échanger des euros contre la monnaie alternative, puis la dépenser chez les partenaires. Il est possible de convertir la monnaie en euros, mais il y a souvent une taxe. Le but étant de faire circuler le plus possible cette nouvelle monnaie afin de faire fonctionner les échanges et transactions proche de chez soi, il n’y a aucun intérêt à l’épargner. 
Et surtout, n’oubliez pas que tout ce que vous consommerez avec cet argent aura un impact social et/ou environnemental positif ! Alors, à vos porte-monnaie et faites circuler !

Les Monnaies locales les plus répandues

Il y plus de 82 monnaies locales aujourd’hui en France, plus ou moins développées et utilisées sur les territoires, voici les plus connues :

  • L’Esko, dans le Pays Basque, c’est la numéro un en France, avec plus de 2,5 millions d’unités en circulation.
  • La Gonette à Lyon et ses 1600 utilisateurs.
  • La Pêche à Paris, avec plus de 90 000 unités en circulation.
  • La Roue, dans le Vaucluse et alentours, elle compte plus de 700 prestataires.
  • Le Stück à Strasbourg, ses 2000 utilisateurs et sa super application mobile.
  • Le Cairn à Grenoble, avec plus de 100 000 unités en circulation.
  • La Doume à Clermont Ferrand, qui recense plus de 1034 utilisateurs.

Et encore plein d'autres proches de chez vous à découvrir sur la carte de France des monnaies locales.

3.Qu’est-ce que je peux acheter avec ma monnaie locale ? 

Du pain, des fruits et légumes du maraîcher d’à côté, la prestation de votre plombier, des vêtements dans une boutique indépendante,... il y a moultes possibilités. Pour les monnaies locales assez développées comme Eusko dans le Pays Basque ou le Stück dans le Bas Rhin, il existe même des applications pour gérer votre argent local, et payer par virement comme un vrai compte en banque !

café associatif

crédits : pexels-andrea-piacquadio

4.En quoi les monnaies locales ont-elles un caractère social ? 

Comme pour le troc ou les crypto-monnaies écolo, le but des monnaies locales est de reprendre le contrôle sur son argent et éviter les écueils de la finance globale. Le troc et les MLC sont basés sur le lien et la confiance entre les gens, ils permettent une réappropriation citoyenne des moyens financiers. En effet, le fonctionnement à plus petite échelle permet à chacun.e de connaître la finalité de ses dépenses et les acteurs à qui elles bénéficient. Les règles et la charte qui encadrent la monnaie sont décidées au sein de l’association par des processus collaboratifs et des systèmes de démocratie participative. En cela, les monnaies locales participent aussi à l’éducation à la citoyenneté économique. Un autre intérêt des MLC est de redistribuer autrement la monnaie : elle a une vocation sociale d’aider les plus démunis à pouvoir consommer proche de chez eux.

Des exemples à l’international 

  • Au Brésil, dans un quartier défavorisé de Fortaleza, les dépenses en monnaie locale le “Palma” ont augmenté de 20 à 95% de 1997 et 2008 ce qui permet de lutter efficacement contre la pauvreté localement.
  • Le “Lindi-pesa” lancé au Kenya a permis de lutter contre une pénurie de monnaie dans plusieurs bidonvilles. Cette monnaie n’étant pas convertible en devise nationale, elle a participé au développement de réseaux de confiance et à certaines personnes démunies de subvenir à leurs besoins quotidiens.

achat de produits locaux

crédits : pexels-erik-scheel

5.En quoi une monnaie locale est-elle écolo ? 

La monnaie locale est un rouage d’une consommation plus responsable pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle relocalise la consommation et donc limite les transports entre les lieux de production et de consommation ; même si elle ne permet pas la relocalisation des usines globalement. Très souvent, on trouve beaucoup de commerces bio, seconde main, locaux,... parmi les enseignes partenaires.
De plus, l’argent échangé contre des monnaies locales est réinvesti dans des projets environnementaux via les établissements financiers coopératifs comme la Nef. Cet argent sort des énormes flux de spéculation internationaux, dont les échanges et la gestion des données polluent énormément via les data centers. En clair, cet argent ne pourra pas être investi dans des projets polluants ou des énergies fossiles. 
Certaines initiatives locales vont plus loin avec des monnaies alternatives en compensation carbone.

Zoom sur les monnaies carbone

Dans la famille des monnaies alternatives, je voudrais la compensation d’émission...
Ce type de monnaie parallèle assez récente permet de gagner de l’argent en évitant de polluer. Pour les gestes écolos du quotidien ou bien en versant des euros qui seront convertis dans une autre monnaie, vous gagnez des crédits que vous pourrez dépenser dans les commerces partenaires ou localement. Certaines vous permettent même d’être converties facilement en Euros et de faire vos achats du quotidien, comme le CompteCo2
Le but ? Inciter l’investissement direct dans les Projets de Transition Territoriale Écologique pour engager rapidement une transition vers un monde plus soutenable, sans dépendre des grandes banques et systèmes de crédits carbones. Une alternative aux plateformes de financement participatif.

Sources :
Site du mouvement SOL
economie.gouv.fr
Site des Monnaies Locales Complémentaires Citoyennes

Broussolle Yves, « Le développement des monnaies locales », Gestion & Finances Publiques, 2019/5 (N° 5), p. 4-15. DOI : 10.3166/gfp.2019.5.001. 

Milanesi Julien, Nicolini Lilian, « Les promesses des monnaies locales », DARD/DARD, 2020/1 (N° 3), p. 47-54. DOI : 10.3917/dard.003.0047. 

Mathieu Alban, « La monnaie locale écologique, une tentative d’évaluation », Mondes en développement, 2020/3 (n° 191), p. 101-117. DOI : 10.3917/med.191.0101.

Partager cet article :

Vous aimerez peut-être

Tout comprendre sur les crypto-monnaies écolos
product pic
Le grand retour du troc
product pic
7 gestes pour réduire la pollution numérique
product pic
Pourquoi consommer local ?
product pic
Rénovation énergétique : tout ce qu’il faut savoir pour une maison écolo !
product pic
Newsletter
Inscrivez-vous !
Je m'abonne