logo
algolia-logo
burger menu

Lunch attitude : Les 5 indispensables pour une pause-déj écolo au bureau

une personne souriant pour la caméraloading
Juliette Cissé
Publié le
Les gestes verts
Voir les commentaires
empty heart

À la pause déjeuner c’est toujours le même rituel. Il y a ceux qui se rendent à la cantine, ceux qui préfèrent acheter leur casse-croûte à l’épicerie du quartier et les adeptes du fait-maison. Avec à la clé, emballages plastique à gogo et gâchis alimentaire. Au restaurant d’entreprise, dans la cuisine partagée et jusqu’à la machine à café, découvrez les gestes-clés pour rendre votre pause-déj plus verte. 

loading

©pexel-cottobro

Le saviez-vous, en France métropolitaine près de 4,9 tonnes de déchets sont générées par salarié et par an1! Très mauvais élève en la matière, la France est dans le top 5 des plus gros producteurs de déchets en Europe2 : GLOUPS. Et un tiers de ces déchets résulte de l’utilisation d’emballages à usage unique… Nous avons donc une belle marge de progression sur le sujet !

Chacun peut agir à son niveau

Bonne nouvelle : même si l’entreprise dans laquelle vous travaillez n’est pas dans une démarche zéro déchet, rien ne vous empêche d’agir à titre individuel. Et c’est justement lors de la pause déjeuner que vous pouvez avoir le plus d’impact. Le déjeuner « zéro déchet » vous semble être  un challenge inconciliable avec votre rythme de travail ? Soit. Mais quelques petits gestes restent à portée de tous et toutes pour rendre vos déjeuners plus écoresponsables. La pause déjeuner n’est d’ailleurs pas le seul moment de la journée où vous pouvez agir pour la planète. Les différentes pauses café sont tout aussi appropriées pour apprendre et appliquer les bons gestes. 

En clair, il y a des solutions et des moyens d’agir. Le Kaba est là pour vous fournir des astuces pour être écologique à la pause déjeuner et avoir la « Lunch Attitude » !

Jeu, set et match : Les 5 indispensables de la pause-déj zéro déchet au bureau !

Quels sont les incontournables pour être zéro déchet à la pause déjeuner ? Rien de plus simple. Dans le matériel du-de la parfait-e écoresponsable, on trouve : 

1 - Lunch Box  : Des boîtes en plastique ou Tupperware en verre

On ne la présente plus ! Réutilisable à volonté, étanche et parfois même isotherme – pour garder vos repas bien au chaud –, la lunchbox, bento, tupperware (ou Tupp’ pour les intimes) est un récipient pratique à bien des égards. Le must ? La lunchbox se décline sous différentes formes et tailles pour s’adapter parfaitement à son contenu et, accessoirement… à votre faim : grand format, petit format, un, deux ou trois compartiments...

Bien sûr, on privilégie les matériaux durables, à l’instar du verre et de l’inox (100 % ou bi-matière, avec un couvercle en bambou par exemple). Non seulement ces matériaux tiennent bien mieux dans le temps en comparaison du plastique, mais ils sont aussi plus sains et recyclables à l’infini. S’ils sont plus chers à l’achat, vous aurez vite fait de les amortir. On vous a déjà fait un comparatif des meilleures lunchbox écologiques. 

Il va de soi que le verre reste le matériau le plus fragile. En cas de choc violent ou de chute, la casse est quasi inévitable. Par mesure de précaution, et/ou si vous avez tendance à être maladroit, limitez les frais en vous tournant d’office vers l’inox ! Si vous pensez réchauffer vos plats au micro-ondes, assurez-vous avant achat que la lunchbox est bien compatible. 

loading

©pexel-cottobro

2 - Sortez les couverts

Difficile de profiter de son repas sans couverts, alors optez pour des couverts réutilisables. Vous aurez aussi le pouvoir de dire NON à la boulangère lorsqu’elle vous tendra votre 15e paire de couverts en bioplastiques ou en bambou pour déguster votre salade.

Vous trouverez facilement en magasin des sets de couverts en bambou ou en inox, mais être écolo c’est aussi ne pas racheter systématiquement neuf. Pourquoi ne pas piocher tout simplement fourchette, couteau et cuillère dans le tiroir à couverts de la maison et les apporter une bonne fois pour toutes au bureau ? Rien de plus simple.

loading

©pexels-gabriel-peter

 

3 - Une gourde pour les petites soifs

“En France, on calcule que sur 50 millions d’emballages de boisson mis en vente chaque jour, nous n’en récupérons que 20 millions. Ce qui fait que tout le reste est joyeusement destiné à contaminer l’environnement puisqu’ils finissent dans des décharges ou dans la nature” Greenpeace. 

En vous servant d’une bouteille réutilisable pendant un an, vous éviterez à la planète de supporter 167 bouteilles en plastique. Quelle est la meilleure solution? Plastique, verre, alu ou inox ? Pour le Kaba, sans aucun doute, la meilleure solution est la gourde en inox : ça dure longtemps, c’est léger, résistant, et certaines d’entre elles proposent même l’option thermos ! Le tout c'est d’apprendre à bien la nettoyer après chaque utilisation. 

4 - Une serviette/lingette en tissu pour te débarbouiller la frimousse

Certains trouvent ça un peu vieillot, qu’à cela ne tienne ! Emporter une serviette en tissu pour déjeuner au bureau est un geste écolo. Utiliser une feuille de sopalin à chaque repas en guise de serviette génère de (très) nombreux déchets (inutiles).

5 - Un sac en tissu et autres emballages réutilisables

Pour transporter votre attirail spécial déjeuner, le sac isotherme est idéal pour garder le repas au frais pendant votre temps de trajet le matin. Si vous n’en avez pas, ne jetez pas votre dévolu sur un sac en plastique, mais plutôt un joli tote bag qui vous accompagnera pour ranger tout le nécessaire pour votre déjeuner.

Tout cela peut paraître contraignant, mais ce sont seulement de nouvelles habitudes à prendre. Dans quelques semaines, vous réaliserez ces quelques gestes sans même y penser ! 

Du reste, plutôt que de transporter vos sandwichs dans des sacs plastiques, de l’aluminium ou de l’essuie-tout (qui finiront tous à la poubelle), procurez-vous une jolie pochette à sandwich ou un grand beewrap (psst…on a un tuto pour les faire maison en 5min chrono).   Comme ça, vous pourrez éviter le gaspillage et réutiliser ces emballages. C’est une belle solution de remplacement au cellophane et au papier alu !

loading

©pexel-lili

Alors quoi, c’est interdit le restaurant  ? 

Par manque de temps ou tout simplement parce que l’on n’avait pas spécialement prévu de manger hors de chez soi, un repas à emporter peut s’imposer. Évidemment, la promesse du zéro déchet au bureau est ici toute relative. Mais pour cela il suffit de transposer, à moindre mesure, vos nouvelles habitudes. 

loading

Le mot d’ordre : réduire ses déchets à la source 

Boulangeries, pâtisseries, pizzerias, kebabs… chez les commerçants de quartier, difficile de consommer sans produire de déchets, mais pas impossible ! Il suffit d’avoir un minimum d’audace.

Lorsque vous prenez votre menu « plat-dessert-boisson » à la boulangerie du coin, ou votre plateau de sushis à emporter, pensez à dire « non ». Non à la paire de baguette que vous n’utiliserez pas, au wasabi que vous ne mangerez pas et à la paire de couverts en plastique dont vous n’avez pas besoin car vous avez déjà une vraie fourchette dans le tiroir de votre bureau. N’est ce pas ?

Si vous refusez aimablement que le commerçant emballe votre repas dans ses éternels emballages et que vous demandez à les troquer contre votre lunchbox, votre pochette à sandwich ou tout autre contenant réutilisable, il lui sera difficile de s’y opposer.

 Le mot du Kaba : Pour l’avoir testé, il est tout à fait possible de demander à mettre votre menu du traiteur asiatique dans votre bento (si la forme s’y prête) et ça évite les multiples petites barquettes avec leur film plastique impossible à enlever. 

Pique-nique, repas sur le pouce improvisé, petite faim inopinée… ces solutions (quasi) zéro déchet se déclinent à toutes les sauces. Ce sont des petits gestes, qui impliquent parfois d’interrompre la personne qui vous sert alors qu’elle s’applique à respecter soigneusement le protocole de préparation des sacs à emporter, mais ils valent la peine. Il suffit d’être prévoyant ! 

Aller plus loin dans le zéro déchet pour les pauses au bureau 

Il n’y a pas que pour la pause déjeuner que vous pouvez faire des petits gestes pour la planète. Les Français sont de grands consommateurs de thé et de café qui accompagnent parfaitement les pauses au bureau. Ces moments sont aussi malheureusement souvent synonymes de grand gaspillage en termes de déchets plastiques. Si vous ne consommez qu’un seul café par jour, cela représente 225 gobelets jetés par an ! Alors si vous êtes un accro au café et que vous en buvez plusieurs par jour, faites le calcul…

Pensez à vous munir de votre propre tasse ou mug réutilisable que vous pourrez utiliser à volonté (c’est le cas de le dire). 

Pour les amateurs de thé, il est également possible d’apporter son propre thé en vrac ! C’est bien plus écologique, même si c’est plus contraignant. 

Tous ces petits gestes, plutôt faciles à mettre en place, peuvent vous sembler une petite goutte d’eau par rapport à tout le travail qu’il reste à faire pour basculer vers un monde écoresponsable. Pourtant, c’est une force que nous avons à notre disposition. Si chacun change son mode de vie et ses habitudes de consommation, les industriels devront s’adapter, alors lancez-vous !

0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !