logo
algolia-logo
burger menu

Pénurie, hausse des prix, enjeux climatiques : Comment faire des économies d'énergie ?

une personne souriant pour la caméraloading
Juliette Cissé
Publié le
Les gestes verts
Voir les commentaires
empty heart

Chaque ménage dépense en moyenne plus de 3000 euros par an pour payer ses factures d’énergie (carburant et logement)1. Et avec la hausse des prix du gaz, du fioul et de l’électricité, les factures risquent encore de grimper dans les prochains mois. Pour réduire nos factures et protéger la planète, il est temps de réduire sérieusement notre consommation d’énergie ! Le Kaba vous explique comment adopter des comportements économes. 

loading

©pexel-curtis-adam

Se chauffer, s’éclairer, se déplacer, préparer des repas. Pour tous ces gestes quotidiens, nous avons besoin d’énergie : gaz, fioul, électricité ou  encore essence. Et notre recours aux énergies n’a cessé de croître sur les dernières décennies. La consommation en électricité, par exemple, a tout simplement doublé en une décennie, selon les chiffres de l’ADEME.

 
Il est temps de redescendre de la montagne et d’entamer la décroissance énergétique. Plusieurs raisons nous obligent à apprendre désormais à économiser l’énergie : 

1/ la plupart de ces énergies ne sont pas renouvelables, donc nous amenuisons les ressources de la planète, 

2/ la Russie, principal exportateur de gaz, a coupé les vannes suite au conflit urkrainien et il y a des risques réels de pénurie, 

3/ les prix ont grimpé en flèche. 

En clair, maîtriser notre consommation d’énergie est aujourd’hui une priorité pour limiter les émissions en gaz à effet de serre induites par la production d’électricité et pour que nous puissions tous nous chauffer cet hiver. À l’heure où le pouvoir d’achat est une préoccupation majeure, réduire sa consommation d’énergie est aussi un excellent moyen de faire des économies. 

1 - Réaliser des travaux d’optimisation énergétique


Afin de diminuer votre consommation de chauffage, le plus efficace est d'envisager des travaux de rénovation de votre logement (si vous êtes propriétaire) ou d’en suggérer l’idée à votre propriétaire (si vous êtes locataire). Oui, c’est un investissement non négligeable, c’est lourd à gérer, mais les bénéfices de long terme seront à la hauteur. D’autant plus que vous pouvez vous faire accompagner dès lors que vous considérez de tels travaux. 

Un diagnostic de performance énergétique (DPE) vous permettra d’identifier les types de travaux à effectuer. Dans les logements anciens (qui sont pour la plupart des passoires énergétiques), les travaux concernent en général le remplacement du chauffage, le changement de fenêtres, l’isolation des murs ou des combles. 

Prenez bien en compte que l'isolation est primordiale. Une bonne isolation réduira les pertes de chaleur en hiver et conservera la fraîcheur en été. Il ne sert donc à rien de changer votre ancien système de chauffage pour un plus performant, un chauffage électrique économique par exemple, si votre maison est une passoire : l'apport de chaleur ne compensera pas les déperditions et il vous coûtera plus cher. Alors pour tout ce qui est pompe à chaleur et autre moyen de chauffage écologique, vérifiez d’abord qu’ils sont bien adaptés à votre logement. Le but c’est de faire des économies sur la facture, pas d’y rajouter des zéros. 

Vous pouvez bénéficier d’aides au financement pour réaliser ces travaux d’optimisation énergétique (renseignez vous sur France Rénov’). Si vous optez pour des solutions utilisant l’électricité verte, vous pouvez bénéficier de subventions supplémentaires.

Pour bien comprendre dans quoi vous mettez les pieds, le Kaba a mis en ligne un article qui récapitule les primes auxquelles vous pouvez prétendre et un comparatif qui réunit les entreprises de rénovation énergétique en mesure de se charger des démarches administratives et des travaux.

loading

©pexels-photo

2 - Réduire votre consommation d’énergie au quotidien via des éco-gestes


Pour un impact écolo-positif sur votre facture d’énergie, voici quelques gestes et réflexes à adopter…

Pour le chauffage :

  1. Réduisez la température de 1 °C. Rien que ça permet une économie d'énergie de 7 %.
  2. Nettoyez régulièrement les grilles des convecteurs pour éviter l'accumulation de poussière qui réduirait le passage de l'air.
  3. Pensez à baisser le chauffage en cas d'absence de plus de 2 heures, mais ne le coupez pas. En effet, le fait de réchauffer votre habitation demanderait plus d'énergie que si vous l'aviez laissé à température.
  4. Étudiants en résidence ou autre, pensez notamment à investir dans des rideaux thermiques par exemple ou du calfeutrage pour les portes et fenêtres, pour garder la fraîcheur/chaleur à l'intérieur. 
  5. Climatisation : optez pour la climatisation naturelle dès que possible, en fermant vos volets, vos rideaux, vos stores du côté du soleil ou partout dans la maison si vous vous absentez pendant la journée. 
  6. Plantez des arbres/plantes pour faire de l’ombre et apporter de la fraîcheur à votre maison.
loading

©pexels-taryn-elliott

Pour l'éclairage : 

7. Privilégiez des ampoules basse consommation. Elles consomment en moyenne 4 à 5 fois moins d'électricité qu'une ampoule classique et durent 6 fois plus longtemps.Vous pouvez ainsi réaliser jusqu'à 80% d’économie sur votre consommation d'énergie. 

 

Dans la cuisine :

8. Couvrez vos casseroles en cuisinant.  Pour faire bouillir de l’eau ou cuire votre plat, mettre un couvercle permet de consommer 25 % d’énergie en moins.

9. Optez pour des plaques de cuisson à induction plutôt que des plaques vitrocéramiques ou que des plaques électriques traditionnelles : elles permettent de réaliser des économies d’électricité variant de 30 à 50 %. 

10. Lave-vaisselle/lave-linge : Préférez les programmes “éco” de vos lave-linge et lave-vaisselle. Le programme « Eco » permet d’économiser de l’eau et de l’énergie même si la durée du cycle est plus élevée. Le temps de trempage et de lavage est plus long mais l’eau est moins chauffée. Or, c’est le chauffage de l’eau qui consomme le plus d’électricité. Attention à ne pas confondre le programme « Eco » avec le programme rapide. 

11. Réfrigérateur/Congélateur : Dégivrer régulièrement le congélateur. Le dégivrage du congélateur et du réfrigérateur est un éco-geste simple permettant de réduire la consommation de ces appareils qui tournent en permanence. Pensez à le faire régulièrement 


Pour vos appareils électroniques : 

12. Télévision : Eteignez votre box. Votre box reste souvent allumée 24 h sur 24 et peut consommer plus de 200 kWh par an, soit autant que le lave-linge. Et tous les autres appareils en veille au passage. 

13. Ordinateur/Smartphone : même lorsqu’ils ont terminé de recharger la batterie, les chargeurs de vos ordinateurs/smartphones continuent à consommer de l’électricité, et il en va de même s’ils sont branchés à la prise alors qu’ils ne sont plus reliés à un appareil. Donc le bon geste à adopter est de débrancher le chargeur de la prise dès que l’appareil est rechargé.

 

3 - À l'achat, faites attention à vos appareils 


Les autres principales sources de consommation sont les appareils électriques, la production d’eau chaude sanitaire et les équipements de cuisson. C’est pourquoi il est primordial de comparer les étiquettes énergie des appareils que vous achetez. Affichées en magasin, elles permettent de repérer les appareils les moins énergivores mais aussi les moins consommateurs en eau, s'agissant des lave-linge et lave-vaisselle. Grâce à l'affichage plus lisible de la nouvelle étiquette énergie, vous pouvez économiser en moyenne 150 € par an selon la Commission européenne. Avec potentiellement 38 térawatts-heures par an évités d'ici 2030, soit la consommation d'électricité annuelle de la Hongrie !

Changer d'une classe, c'est 12 à 13 % d'économie d'énergie pour un lave-linge, 15 à 20 % pour un téléviseur. Et un réfrigérateur classé C plutôt que F consomme 50 % moins d'énergie.

Pour ce qui est des équipements informatiques, ceux-ci sont souvent laissés en veille et consomment de l’énergie. Éteignez vos téléviseurs, ordinateurs et consoles de jeux vidéo. De même, votre four, votre grille-pain et autres électroménagers sont responsables de « consommations fantômes ». Les débrancher vous permettra de faire des économies d’énergie.

loading

©pexel-Malidate Van

Comment vous débarrasser de votre électroménager ? 

 

Si vous comptez vous débarrasser de vos appareils énergivores (parce qu’il faut bien les remplacer), sachez qu’il y a de fortes chances qu’ils ne soient pas recyclés. Déposez-les alors soit chez le distributeur chez qui vous l’avez acheté (type Darty, Auchan ou Leroy Merlin). Ils ont l’obligation de récupérer les appareils usagés de leurs clients, avec les reprises gratuites “1 pour 1”. 

Ou alors vous pouvez aussi les déposer dans des réseaux comme Envie (soutenu par l’Ademe et bien d’autres). Chez Envie, soit votre appareil peut être réparé, il est alors reconditionné et aura une seconde vie auprès d’une nouvelle famille ; soit il est trop abîmé ou la réparation coûterait trop cher, dans ce cas il est démonté et recyclé. Pas mal non ? Et le réseau peut même venir chez votre appareil défectueux directement chez vous.  

Découvrez le magasin le plus proche de chez vous. 

Pour aller plus loin : Changer de fournisseur d’énergie

Enfin, avez-vous effectué un comparatif des fournisseurs d’énergie verte ? Parce que nous oui. En changeant de fournisseurs d’énergie, vous ne ferez sans doute pas diminuer votre facture. En revanche, vous contribuez à accroître la part d’énergies vertes/renouvelables (hydraulique, éoliennes, panneaux solaires) dans le mix énergétique, au détriment des énergies fossiles.

loading

©pexel-anah-curtis

Pour récapituler : En étudiant votre facture d’énergie, vous pourrez détecter vos principales dépenses en électricité. Commencez par faire la chasse aux gaspillages liés à vos appareils. Si vous avez un logement ancien, des travaux de rénovation amélioreront la performance énergétique de votre habitation.

Voilà, vous savez tout. Il est l’heure d’agir sur notre empreinte carbone. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article sur comment passer de 10t à 2t d‘empreinte carbone

1 ADEME


 

0 commentaire

Aucun commentaire pour le moment.
Soyez le premier à commenter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Newsletter
Inscrivez-vous !
Guides d’achats, Conseils, Décryptages, Tutos & Recettes, Codes promos… Soyez sûr.e de ne rien manquer de l’actualité de la consommation éco-responsable grâce à la Newsletter du Kaba
Je m'inscrisEnvoyer
Recevez en cadeau votre livret de tutos & recettes approuvés par Le Kaba !